Ramadan, Pâques et Pessa'h : Guterres appelle à un monde « uni dans la paix »
Ramadan, Pâques et Pessa'h : Guterres appelle à un monde « uni dans la paix »

Ramadan, Pâques et Pessa’h : Guterres appelle à un monde « uni dans la paix »

Le chef de l’ONU a appelé les croyants du monde entier à « unir leurs voix dans une prière commune pour la paix », alors que les fêtes sacrées du Ramadan, de Pâques et Pessa’h coïncident cette semaine.

Le Secrétaire général António Guterres a lancé son appel à la paix en reconnaissant qu’elle fait « dramatiquement défaut » dans de nombreuses régions du monde, lors d’un entretien avec le service arabe d’ONU Info, à l’approche de sa traditionnelle visite annuelle dans un pays musulman en proie à des défis, pendant le mois sacré du Ramadan. « Je pense que c’est le moment pour nous d’être tous unis pour la paix. La paix est la chose la plus précieuse que nous puissions avoir dans le monde », a déclaré M. Guterres.

Publicités

Paix précieuse

« Alors, c’est le moment de se rassembler et pour ceux qui croient en Dieu (de) différentes manières, avec des expressions différentes, d’unir leurs voix dans une prière commune pour la paix », a-t-il souligné. Le chef de l’ONU a commencé sa tradition de rendre une visite de solidarité pendant le Ramadan, alors qu’il était Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, un poste qu’il a occupé pendant dix ans, avant de prendre la tête de l’ONU en 2017.

« La majorité des réfugiés étaient musulmans et la majorité des communautés accueillant des réfugiés avec une énorme générosité et solidarité, étaient musulmanes », a-t-il expliqué lors de son entretien avec Reem Abaza d’ONU Info, notant que la Convention de 1951 sur la protection des réfugiés est pleinement conforme aux valeurs spirituelles du Coran.

Jeûner en solidarité

M. Guterres a déclaré que sa visite annuelle dans des camps ou des installations de réfugiés en tant que chef du HCR, où il a jeûné en signe de solidarité, a également été l’occasion de souligner la générosité dont font preuve les communautés d’accueil. « Quand je suis devenu Secrétaire général, j’ai pensé que cette tradition devait être maintenue maintenant – pas en se concentrant sur les communautés de réfugiés, mais sur les communautés musulmanes qui souffrent », a-t-il expliqué. Interrogé sur la compréhension que lui a apportée le jeûne des musulmans pendant le Ramadan au fil des années, le chef de l’ONU a déclaré que cela lui montrait « le vrai visage de l’islam ».

« Le sentiment de paix, le sens de la solidarité, le sens de la générosité dont j’ai été témoin dans les communautés accueillant des réfugiés, ainsi que la résilience, le courage des réfugiés eux-mêmes étaient extrêmement inspirants. Et cela reste une source d’inspiration très importante pour tout ce que je fais aujourd’hui, en tant que Secrétaire général des Nations Unies », a dit M. Guterres.

Prière pour la paix

La semaine prochaine, pour marquer ce qui est un moment spécial sur le calendrier spirituel des religions abrahamiques – l’islam, le christianisme et le judaïsme – des représentants des principales religions du monde, ainsi que des non-religieux, se réuniront vendredi au Siège de l’ONU à New York, pour prier pour la paix.

L’idée derrière le moment de contemplation de 15 minutes est de délivrer un message critique sur la paix à une époque de tant de conflits et de souffrances dans le monde. Les membres de la famille des Nations Unies, y compris le personnel, les délégués et la presse, sont les bienvenus. Le moment de prière pour les personnes de diverses confessions et croyances doit commencer à la sculpture Knotted Gun du révolver noué, à 12 h 30, heure locale.

Vérifier aussi

ISRAËL-HAMAS

GUERRE ISRAËL-HAMAS: Indignation internationale après des tirs israéliens sur une foule affamée à Gaza

Les condamnations internationales se multiplient après la mort annoncée par le Hamas de plus de …