Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
telechargement 5 6

RAPPORT PROVISOIRE DU 5e RGPH-5: L’espérance de vie est passée de 64 ans en 2003 à 68 ans en 2023

L’agence nationale de la statistique et de la démographie a présenté, hier, les résultats provisoires du 5e recensement général de la population et de l’Habitat (RPGH-5). Ces résultats démontrent que l’espérance de vie est passée de 64 ans en 2023 à 68 ans en 2023.

Le 5ème recensement général de la population et de l’habitat (RGPH-5) a collecté des données sur l’Etat et la structure qui permettent de décrire le volume de la population, les disparités spatiales de peuplement et la composition de la population selon le sexe et l’âge, mais aussi selon certaines caractéristiques socioculturelles à la date du recensement.

Publicités

Le rapport publié, hier, par l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD) a permis de dénombrer une population résidente de 18 126 390 habitants composée de 16 866 049 résidents présents et 1 260 341 résidents absents. Dans cette population, l’effectif des hommes représente 9 178 895 individus (50,6%) et celui des femmes correspond à 8 947 496 personnes (49,4%).

Le rapport de masculinité met en évidence une légère supériorité numérique des hommes par rapport aux femmes qui se traduit par un effectif relatif de 102,6 hommes pour 100 femmes. L’analyse de la structure par âge met en exergue la jeunesse de la population du Sénégal. Les moins de 15 ans représentent 39,1% de la population, la tranche d’âge 15-64 ans, 57,1% et les 65 ans et plus font seulement 3,8%. L’espérance de vie  à la naissance au niveau national est passée de 64,7 ans en 2023 à 68,9 ans en 2023. Celle-ci est de 70 ans pour les femmes contre 67,7 ans pour les hommes. En zone urbaine, cet indicateur s’établit à 71,4 ans contre 67,7 ans en milieu rural. Elle est plus élevée dans les régions les plus urbanisées, Dakar (72 ans), Thiès (71,3 ans) et Diourbel (70 ans). 

Le nombre moyen d’enfants par femme à la fin de sa vie procréative est passé de 5,3 enfants en 2002 à 4,2 enfants en 2023. A l’exception de Diourbel, les régions les plus urbanisées ont les niveaux de fécondité les plus faibles, Dakar (2,8 enfants par femme), Ziguinchor (4,0 enfants par femme), Thiès (4,1 enfants par femme). En revanche, on compte en moyenne 6,0 enfants par femme pour Sédhiou et 5,8 enfants par femme pour Kaffrine.

L’âge médian de la population est de 19 ans au niveau national

Le ratio de dépendance démographique se situe à 75,2%, il est plus élevé en milieu rural (92,7%) qu’en zone urbaine (63,0%). L’âge moyen s’établit à 23,6 ans pour l’ensemble de la population. Il est de 23,1 ans chez les hommes et 24,1 ans pour les femmes. Par contre, l’âge médian de la population est de 19,0 ans au niveau national, 21,0 ans en milieu urbain et 16,6 ans en milieu rural. L’allure de la pyramide des âges reflète également la jeunesse de la population, à travers sa base élargie et le rétrécissement rapide vers un sommet effilé aux âges avancés. Cette configuration de la structure s’observe aussi bien pour le niveau national que pour les deux milieux de résidence (urbain et rural). Les courbes du rapport de masculinité font ressortir, indépendamment du milieu de résidence, un effectif d’hommes plus élevé entre les tranches d’âge 0-19 ans, 40-44 ans et 65-69 ans. En revanche, à partir de 20-24 ans, il est observé, quel que soit le milieu de résidence, moins d’hommes que de femmes, sauf pour les tranches d’âge susmentionnées.

Le taux d’accroissement annuel moyen intercensitaire est de 2,9% entre 2013 et 2023. Il est resté constant par rapport à la période 2002-2013. Par contre, la population s’inscrit dans une dynamique croissante marquée par une répartition géographique inégale entre les régions. En effet, la densité moyenne nationale est de 92 habitants au km² avec d’importantes variations d’une région à l’autre. A l’échelle régionale, la densité varie de 15 habitants au km² dans la région Kédougou à 7 478 habitants au km² pour la région de Dakar.

La population résidente en milieu urbain (9 922 399, soit 54,7%) est plus nombreuse que celle en milieu rural (8 203 991, soit 45,3%). Le taux d’urbanisation a connu une croissance régulière passant de 34,0% à 1976, 39,0% en 1988, 40,2% en 2002, 45,2 en 2013 et 54,7% en 2023. Les caractéristiques socioculturelles de la population sont diversifiées, avec des traits dominants, comme l’utilisation des langues nationales par 97,6% de la population âgée de 3 ans et plus. Au niveau national, 53,5% utilisent le wolof comme première langue, 26,2% le Pulaar, 9,6% le Sereer et 2,9% le Joola.

Les étrangers représentent une population de 207 791 individus 

La présence des étrangers au Sénégal est une réalité remarquable, avec une population de 207 791 étrangers, soit 1,1% de la population résidente. Les étrangers vivant au Sénégal sont, pour l’essentiel, des ressortissants d’un pays de l’Afrique de l’Ouest, du Centre, du Nord et d’Afrique australe. Cependant, les citoyens des pays d’Afrique de l’Ouest, notamment les ressortissants des pays voisins du Sénégal comme les Guinéens (40,3%), les Maliens (14,9%), les Bissau-guinéens (4,4%), les Gambiens (3,0%), et les Mauritaniens (2,1%), sont plus nombreux.

Par ailleurs, la présence des ressortissants de pays d’Europe (4,0%), d’Asie, (2,3%) d’Amérique (1,0%) et d’Océanie (0,1%) représentent 7,4%. Les personnes n’ayant pas déclaré leur nationalité font 5,1%.

NGOYA NDIAYE 

Vérifier aussi

telechargement 1 7

Kaffrine : Suicide d’un agent de Police

Une tragédie s’est produite, hier mardi à Kaffrine. Un agent de police s’est suicidé en …