Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Locales 2022: " Il n' y aura pas de parrainage pour les élections"
Locales 2022: " Il n' y aura pas de parrainage pour les élections"

Refus de la DGE de délivrer à Ousmane SONKO les fiches de parrainage: Le collectif des avocats alerte l’opinion

Dans un communiqué rendu public ce jeudi, le collectif des avocats d’Ousmane Sonko a qualifié d’une « extrême gravité » le refus de la Direction Générale des Elections (DGE) de délivrer au mandataire d’Ousmane Sonko les fiches de parrainage. Les conseils du maire de Ziguinchor alertent l’opinion publique sur la situation juridico-politique que vit actuellement leur client et invite, dans la foulée, le chef de l’État à faire respecter les décisions de justice. 

Les avocats du leader du Pastef ne digèrent pas la décision de la direction générale des élections de ne pas donner au mandataire d’Ousmane Sonko les fiches de parrainage. En effet, malgré la décision du tribunal d’instance de Ziguinchor ordonnant la réintégration de Sonko dans les listes électorales, Ayib Daffé, mandataire du maire de Ziguinchor s’est vu éconduit ce jeudi par la DGE.

Publicités

Une situation que le collectif des avocats qualifie d’une « extrême gravité » car, elle sape les fondements de la République et de l’État de droit selon eux. La direction générale des élections a prétexté qu’elle ne pouvait pas recevoir Ayib Daffé ce jeudi alors que d’après les avocats, l’article L47 alinéa 4 la lui interdit « Les décisions de justice rendues et transmises à l’autorité compétente ou au service de gestion du fichier électoral, seront immédiatement prises en compte et traitées dans le sens prescrit, nonobstant la clôture de la période de révision et du traitement des mouvements ». Ainsi, ce refus constitue, selon Me Ciré Cledor Ly et ses collègues, une volonté affichée de l’État du Sénégal de ne pas se conformer aux décisions de justice rendues par les juges et que la DGE est coupable d’une « entrave à l’exécution d’une décision de justice » et de « voie de fait ».

À cet effet, la défense d’Ousmane Sonko interpelle le président Macky Sall sur sa responsabilité d’assurer le fonctionnement normal des institutions et le respect de l’État de droit en faisant respecter les décisions de justice comme il l’a promis lors de son allocution du 4 juillet dernier.

En conséquence, les conseils du leader du Pastef font part de leurs inquiétudes à l’opinion nationale et internationale « La défense de Monsieur Ousmane Sonko alerte l’opinion nationale et internationale sur ce qui est en train de se produire au Sénégal où les magistrats rendent des décisions de justice que l’État refuse d’exécuter, en violation de la loi et pour des ambitions purement électoralistes », lit-on dans le communiqué. Le collectif des avocats prévient enfin le régime de Macky Sall qu’il ne ménagera aucun effort pour faire primer la loi. 

EL HADJI MODY DIOP 

Vérifier aussi

telechargement 1 11

Diminution de Certaines denrées, Contrôle des Prix…: Momar Ndao demande à l’Etat d’aller au bout de sa logique 

Momar  Ndao, président de l’Association des consommateurs du Sénégal (Ascosen) est revenu sur les questions qui restent …