Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Victime d'agression, Dr Babacar Diop annonce une plainte contre les bodyguards de Sonko
Victime d'agression, Dr Babacar Diop annonce une plainte contre les bodyguards de Sonko

Relation entre l’administration territoriale et l’opposition: Dr Babacar Diop hausse le ton et avertit les préfets

Le leader de FDS/Les Guélewars, Dr Babacar Diop, candidat déclaré l’élection présidentielle du 25 février 2024 est formel. Après sa tournée mouvementée à Sédhiou, il dénonce l’attitude de l’administration territoriale vis-à-vis des candidats de l’opposition. Le maire de Thiès avertit tous les préfets qui essaieront de l’empêcher de mener à bien ses activités politiques.

Dans la région de Sédhiou où il était en tournée dans le cadre de la campagne de collecte de parrainages en vue de la présidentielle de 2024, le leader de FDS/Les Guélewars a vécu une étape mouvementée. Ce, à cause de l’intervention du préfet de la localité pour faire arrêter son activité, sur des bases qu’il considère « fallacieuses en violation de son droit de circuler ». Face à la presse hier, mercredi 8 novembre, Dr Babacar Diop a averti les autorités de l’administration territoriale qui essayeront de l’empêcher de mener correctement ses activités. « J’avertis tous les préfets qui tenteront de bloquer les prochaines étapes de ma tournée : un préfet qui n’est pas capable d’interdire les tournées politiques d’Amadou Ba, ne réussira jamais à interdire ma tournée nationale. Nous leur opposerons une résistance farouche et sans concessions sur le Sénégal. Nous en avons assez de la violence et de la brutalité du régime inique de Macky Sall », a déclaré le maire de Thiès.

Publicités

Le candidat déclaré à l’élection présidentielle de février 2024 a aussi abordé le processus électoral qui, à ses yeux, n’est pas consensuel, car étant sous le contrôle du régime en place. Il en veut pour preuve le limogeage des membres du Commission nationale électorale autonome (CENA). « La brutalité avec laquelle Macky Sall a limogé les 12 membres de la CENA constitue une menace sur des élections apaisées. La désignation de nouveaux membres sans aucune consultation préalable de l’opposition est un précédent dangereux », fulmine-t-il, avant d’appeler les nouveaux membres de la CENA à la démission. « Nous récusons les nouveaux membres de la CENA. Nous mettons en doute la neutralité de ses nouveaux membres, leur intégrité et leur impartialité. Au nom de l’honneur et de la stabilité du pays, nous les appelons à démissionner », a fait savoir Dr Babacar Diop.

A cet égard, il appelle à un large front de l’opposition autour et de tous les candidats afin d’exiger des élections libres, transparentes et inclusives. « Notre parti FDS/Les Guélewars est ouvert à toute initiative allant dans ce sens », a-t-il indiqué. Par ailleurs, revenant sur la question du respect des décisions de justice, il invite l’Etat à la soumission. « Le refus de l’Etat de se soumettre au droit en appliquant les décisions de justice place le Sénégal définitivement dans la catégorie dangereuse des Etats hors la loi… L’Etat du Sénégal a pris délibérément la voie de violer ses propres lois et d’humilier ses magistrats… », dixit le maire de Thiès.

Poursuivant son propos, il a salué la décision « historique » du juge de Ziguinchor, Sabassy Faye dans l’affaire de la radiation de Ousmane Sonko des listes électorales. Dr Babacar Diop et les Forces démocratique du Sénégal, exigent à cet effet, sa réintégration sur les listes électorales et demande à la DGE de remettre une fiche de parrainage au mandataire de Sonko.

Le Dr en philosophie à l’UCAD, a également exprimé sa solidarité aux enseignants et aux étudiants qui luttent pour la réouverture des universités publiques.

Vérifier aussi

telechargement 4 9

TRANSPORT INTERURBAIN: Hausse substantielle des tarifs en cette veille de Tabaski

Les choses se compliquent pour les voyageurs surtout pour ceux devant rallier la Casamance pour …