Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Santé: L'OMS veut aider à créer des écoles sans nicotine ni tabac
Santé: L'OMS veut aider à créer des écoles sans nicotine ni tabac

Santé: « Stop aux mensonges », l’OMS réclame la fin de l’ingérence de l’industrie du tabac dans les politiques de santé

Cigarettes mentholées et aromatisées, cigarettes électroniques au goût de bonbons, design accrocheur, recours aux influenceurs ou aux événements sponsorisés, ce ne sont que quelques unes des techniques que l’industrie du tabac emploie pour attirer de nouveaux jeunes consommateurs partout dans le monde.

Alors que la moitié des consommateurs de tabac meurent prématurément, le maintien du marché du tabac et de la nicotine repose en grande partie sur le recrutement de nouveaux jeunes consommateurs, et les fabricants de tabac emploient de multiples tactiques pour gagner la confiance et l’intérêt des jeunes dès leur plus jeune âge, prévient l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Publicités

Protéger les jeunes de l’industrie du tabac

En parallèle, de nouvelles données issues de l’indice  mondial d’ingérence de l’industrie du tabac 2023, publié par STOP et le Centre mondial pour la bonne gouvernance dans la lutte antitabac, montrent que les efforts visant à protéger les politiques de santé contre l’ingérence accrue de l’industrie du tabac se sont détériorés dans le monde entier.

Cette industrie investit d’énormes sommes d’argent dans le lobbying contre les politiques de lutte contre le tabagisme et finance des organisations qui défendent ses intérêts. C’est pour ces raisons que l’Organisation mondiale de la santé lance officiellement ce jeudi sa campagne « Stop aux mensonges », une initiative qui vise à protéger les jeunes de l’industrie du tabac et de « ses produits mortels », en appelant à mettre fin à cette ingérence.

La campagne cherche à amplifier la voix des jeunes, à dénoncer les tactiques de l’industrie du tabac et à sensibiliser le public sur la nécessité de défendre les politiques de santé et de protéger la santé des générations futures.

Des groupes de jeunes gens du monde entier ont appelé récemment, dans une déclaration, les pays à adopter des décisions qui les protègent des pratiques manipulatrices des industries liées au tabac. « L’OMS se tient aux côtés de ces jeunes. Nous appelons tous les pays à protéger les politiques de santé contre cette industrie mortelle en ne leur permettant pas de s’asseoir à la table des décisions », a déclaré le Dr Ruediger Krech, Directeur de la promotion de la santé à l’OMS.

Une longue histoire de mensonges au public

Depuis toujours, l’industrie du tabac tente d’interférer avec le droit des pays à protéger la santé de la population en poursuivant les gouvernements en justice ou en offrant des incitations financières et en nature pour pouvoir influencer les politiques de lutte antitabac, rappelle l’OMS alors que doit se tenir dans quelques jours à Panama la dixième session de la Conférence des Parties (COP10) à la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac qui regroupe 183 Etats.

L’industrie du tabac a une longue histoire de mensonges au public, explique l’OMS, notamment en démentant le lien entre tabagisme et cancer du poumon.

Aujourd’hui, le tabac est à l’origine de 25 % de tous les cancers et tue plus de 8 millions de personnes chaque année, mais l’industrie persiste à commercialiser ce qu’elle appelle des produits « nouveaux » et « plus sûrs » dont les scientifiques savent qu’ils sont nocifs pour la santé, tout en produisant des milliards de cigarettes chaque année, dénonce l’Agence sanitaire mondiale de l’ONU.

Vérifier aussi

CEDEAO : Vers la création d’une Commission Adhoc de facilitation, de médiation et de réconciliation pour le Burkina-Faso, le Mali et le Niger.

Le Parlement de la CEDEAO a abordé plusieurs points dont la menace terroriste, le retrait …