Célébration de la "TABASKI" : La Commission nationale fixe la date au 10 juillet !
Célébration de la "TABASKI" : La Commission nationale fixe la date au 10 juillet !

Tabaski 2023: Les pères de famille face à un déficit et une cherté du mouton à Dakar

Le Tabaski 2023 sera célébrée au Sénégal le mercredi 28 juin conformément à la décision de la Commission nationale de concertation sur le croissant lunaire (CONACOC). A moins d’une dizaine de jours, la fête s’annonce difficile surtout chez les «goorgoorlu», à cause de l’inaccessibilité des moutons avec des prix exorbitants . Conséquence, au niveau des points de ventes visités, les clients manquent encore à l’appel, suscitant inquiétude chez des vendeurs.

L’Aïd al-Adha ou l’Aïd el-Kebir ou encore Tabaski est la plus importante des fêtes musulmanes. Au Sénégal, la Tabaski 2023 s’annonce difficile pour beaucoup de Sénégalais. Pour l’instant, l’approvisionnement insuffisant du marché dakarois et l’inaccessibilité des moutons, à cause des prix exorbitants inquiètent plus d’un.

Publicités

S’exprimant sur cette situation , le directeur de l’Élevage, Dame Sow, invoque trois facteurs pour expliquer ce déficit surtout les incertitudes liées au climat politique car certains opérateurs sont rationnels car certains ne veulent pas prendre le risque d’acheminer leurs moutons dans des zones pas sûres.  À l’intérieur des enclos il y’a des têtes de montons avec une différenciation de race : «xar peulpeul», du nom des béliers venant de l’intérieur du pays ou de la sous-région, et «xar yar», les moutons (de race) issus de l’élevage domestique dans les maisons.

Et selon le témoignage de quelques vendeurs, en cette année 2023;  il y’a une minorité des moutons, si l’on le compare avec l’année dernière. Puisqu’à pareille période l’année dernière, il n’y avait pas d’espace libre comme c’est le cas cette année, à moins de 10 jours de la Tabaski. Et les moutons sont très chers, à cause de cette rareté et aussi l’augmentation des prix de leurs nourritures : l’aliment de bétail et le foin dont le sac s’élève à 7000 FCFA.

Certes l’Etat a annoncé des mesures d’accompagnement mais selon des vendeurs , ces accompagnements ne sont pas effectives jusqu’à présent. Ils estiment que si on mettait en place ses aliments subventionnés aussi, ils n’auront pas d’effet, à moins de 10 de la fête de Tabaski. Concernant les prix des moutons, les plus petits commencent à 80.000 FCFA et les plus grands béliers commencent à 170. 000 FCFA.

Vérifier aussi

Transport ferroviaire

Transport ferroviaire : Relance du trafic entre Thiés et Diamniadio 

Dans un effort significatif visant à revitaliser le réseau ferroviaire, le ministre chargé du Développement …