Top Infos
Top Infos

Top Infos Rewmi du 01 04 2022

Top Infos Rewmi du 01 04 2022: Les attaques à main armée perpétrées dans le sud du pays se poursuivent…Un nouveau cas de viol suivi de grossesse sur deux élèves mineurs met encore en cause un enseignant….

Médecin sans frontières,  le Sénégalais Ballé Diouf libéré

Dénouement heureux dans l’affaire des 5 agents de Médecin sans frontières (Msf) qui ont été enlevés, il y a un mois, dans l’extrême-nord du Cameroun. L’ONG a annoncé ce jeudi 31 mars 2022 leur libération sur le sol nigérian. C’est à leur domicile de Fotokol que les trois employés expatriés, une Franco-Ivoirienne, un Sénégalais et un Tchadien, ont été enlevés avec leurs deux gardes de sécurité camerounais. C’était dans la nuit du 24 au 25 février. La maison avait été fouillée et un coffre-fort forcé. Les cinq employés de l’ONG sont tous sains et saufs. Médecins sans Frontières dit partager le « profond soulagement » de leurs proches. L’organisation ne souhaite pas communiquer davantage pour le moment sur les circonstances de ces libérations, mais elle s’engage à les accompagner ses salariés, les aider au mieux à se remettre. À ce jour, il n’y a toujours pas de revendication formelle pour ces enlèvements.

Ballé Diouf se trouve actuellement au Nigeria. Il a été récupéré au Nigeria  alors que le rapt a eu lieu au Cameroun, dans l’extrême nord, à Fotokol. Le ressortissant sénégalais qui a fait dix ans de service à « MSF » doit rentrer après quelques formalités prévues pour ce genre de circonstances. Mais il se porte bien, nous rapporte-t-on. Il s’est même entretenu avec sa famille. Amoureux de l’intervention humanitaire, Ballé Diouf a fait plusieurs pays africains pour aller au chevet des nécessiteux. Il a démarré comme infirmier chef de projet. Produit de l’Endss (Ecole Nationale de Développement Sanitaire et Social), il a travaillé à l’hôpital principal de Dakar.

Braquage

Les attaques à main armée perpétrées dans le sud du pays se poursuivent. Un nouveau braquage s’est produit ce jeudi vers les coups de 7 heures sur l’axe Bignona-Diouloulou, plus précisément à Bindago, un village situé à 3 kilomètres de Bignona. Un chauffeur a été blessé par balle. Il refusait de s’arrêter. Plusieurs autres véhicules ont été braqués et les passagers dépouillés de leurs biens. C’est le 3e braquage en l’espace d’une semaine. Un braquage a eu lieu mardi dernier vers 7h sur la route nationale 4, entre Diarone et Badiouré. Le rappeur et activiste Kilifeu, qui se rendait à Ziguinchor avec sa famille à bord d’un véhicule de marque Toyota, a été pris dans une embuscade. Les assaillants, probablement des hommes de Salif Sadio, ont ouvert le feu sur le véhicule -sans faire de victime- avant de le laisser repartir après avoir reconnu Kilifeu. Ce dernier s’en est tiré avec une blessure au bras. Une autre attaque à main armée s’est produite samedi  dernier.

Arrêté Ousmane Ngom

La ligue sénégalaise des droits humains (Lsdh) et Amnesty international avaient porté plainte contre l’État du Sénégal devant la Cour de justice de la Cedeao. Et pour cause, ces défenseurs des droits de l’homme jugent plus que suffisants les dégâts provoqués par le fameux arrêté Ousmane Ngom. La Cour de justice de la Cedeao qui a rendu son verdict, a ordonné son abrogation. Elle a jugé que l’arrêté violait la liberté de manifestation, entre autres. Après avoir débouté les requérants de leur demande de réparation pécuniaire, l’institution judiciaire sous-régionale a condamné l’État du Sénégal à prendre les mesures nécessaires pour abroger ledit arrêté. Mieux, elle lui impartit un délai de trois mois pour faire un rapport sur l’état d’exécution de la mesure.

Viols

Un nouveau cas de viol suivi de grossesse sur deux élèves mineurs met encore en cause un enseignant. Un professeur d’EPS est accusé d’avoir engrossé ses deux potaches. Parmi ses deux victimes, une fille de 15 ans avec qui il a reconnu avoir entretenu des rapports sexuels. Le père de cette fille, en classe de 5ème, se dit bouleversé lorsqu’il a appris la nouvelle. Le professeur d’EPS serait coutumier des faits. Un autre parent a également porté plainte contre lui, pour avoir engrossé sa fille. Il a été traduit ce jeudi  devant le tribunal de Grande Instance de Sédhiou Sous mandat de dépôt, sa demande de liberté provisoire a été rejetée par le juge. L’audience est renvoyée jusqu’au 7 avril.

AstraZeneca

Le ministère de la Santé a réceptionné hier un lot additionnel de 300 000 doses de vaccin AstraZeneca. Le don a été offert par le Japon, en présence de SEM Izawa Osamu, Ambassadeur du Japon, et des partenaires de COVAX, dont l’OMS et l’UNICEF.  La cérémonie a aussi été l’occasion de réceptionner les 80 unités restantes des 270 réfrigérateurs commandés par l’UNICEF et financés par le Japon.  Le pays du Soleil levant a toujours marqué sa présence aux côtés du Sénégal par des dons en équipements médicaux et en matériel de protection pour les personnels de santé.  Depuis le début de la crise de la pandémie de la Covid-19, le gouvernement du Japon a fourni une aide d’urgence au Sénégal en mai 2020 avec un don initial de USD 2,6 millions – ayant permis à l’UNICEF de donner un appui technique au gouvernement pour renforcer la gestion de la réponse à la COVID-19 et le système de santé. Il s’y ajoute un don de 270 réfrigérateurs, dont le premier lot de 180 unités a été remis au Ministère au mois de décembre 2021 »

Covid-19 

Hier, sur 1260 tests réalisés, 9 nouveaux cas ont été répertoriés. Ce sont tous des cas communautaires. Cependant, aucun décès lié au Covid n’a été enregistré et aucun cas grave en réanimation. Au total,  85.895 cas ont été déclarés positifs dont 83.897 guéris, 1965 décès et  32 sous traitement. Au front de la vaccination contre la Covid19, 1 462 351 personnes ont reçu leur dose de vaccin.

A propos de Mor Fall

Check Also

IMG 20220928 WA0058

Décès d’Alexandre DEMEIDEROS, membre du CA du MEDS

Alexandre DEMEIDEROS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rewmi Actu

GRATUIT
VOIR