Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Top Infos
Top Infos

Top Infos Rewmi du 08/07/2024

Top Infos Rewmi du 08/07/2024: Série d’agressions sur des femmes à Kafoutine…..Un vulgarisateur tué par l’explosion d’un pneu de camion….Ousmane Sonko sur les lieux de l’accident…Le Dg de Dakar Dem Dikk participe à la journée du Set-Sétal…..

Ousmane Sonko sur les lieux de l’accident (Kelle)

Publicités

 Un accident s’est produit ce dimanche matin, á Kelle Gueye, á 150 kilomètres après le mur de Djily Mbaye (dans le département de Louga). Un bus en provenance de Louga a dérapé avant de se renverser. Le bilan fait état de 10 blessés dont 02 graves et 08 légers. Contacté, le maire de Kelle, Cheikh Guèye, a informé que l’éclatement d’un des pneus du bus serait á l’origine de l’accident. 

Le Premier ministre, Ousmane Sonko, qui rentrait sur Dakar après son déplacement á Saint-Louis (nord) á l’occasion de la deuxième édition du « Setal sunu rew », est descendu de son véhicule pour s’enquérir de la situation. Sous de fines pluies, il est entré dans le bus en question pour un constat d’usage. M.Sonko s’est, par la suite, entretenu avec le chauffeur du bus pour une séance d’explications.  Après quelques minutes d’échanges, le Pm a repris son chemin. C’est après son départ que l’édile de Kelle est arrivée sur les lieux. Les blessés ont été acheminés á l’hôpital Sakhir Diéguéne de Louga par les sapeurs-pompiers.

 Un vulgarisateur tué par l’explosion d’un pneu de camion

 Un vulgarisateur a trouvé la mort, ce dimanche, à Ziguinchor, dans l’explosion d’un pneu de camion qu’il était en train de réparer. Agée d’une vingtaine d’années, la victime était sur le point de finir de gonfler le pneu lorsque ce dernier a explosé, le tuant sur le coup, a indiqué la même source. La déflagration lui a aurait causé de graves blessures à la tête. Les faits se sont produits au quartier Alwar de Ziguinchor, où le jeune homme travaillait dans un atelier de vulgarisation. Rapidement alertés après l’accident, les sapeurs-pompiers ont évacué le corps de la victime à l’hôpital régional de Ziguinchor. « La police a ouvert une enquête », renseigne la même source. 

 Série d’agressions sur des femmes à Kafoutine

Kafoutine (sud du pays dans la région de Ziguinchor) une série d’agressions sur des femmes suivies parfois de meurtre a fini par installer la psychose chez les habitants. Ces agressions ciblées sont à ce jour 12 cas, d’après le décompte de la Plateforme des Femmes pour la Paix en Casamance et les organisations de la société civile. 

Sur la note transmise cette organisation condamne fermement ces successions d’agressions qui ont pour lieu Kafoutine. Et cette situation a débuté depuis février 2024. « Les sévices infligés aux survivantes sont d’une telle gravité, qu’elles ont été toutes évacuées à Ziguinchor ou Dakar pour une prise en charge médicale », a constaté la Plateforme. Et la dernière attaque en date est celle de la dame Awa Cissé, au quartier Nafacounda qui y a perdu sa vie, laissant derrière elle trois enfants.

Série d’agressions sur des femmes à Kafoutine (Bis)

 Les faits remontent le 28 juin dernier. Encore un meurtre de trop qui a mis l’organisation des femmes pour la paix en Casamance et les organisations de la société civile dans tous leurs états. Et c’est fort de ce constat que ces organisations interpellent l’Etat pour garantir la sécurité des populations de la zone. « Faisons cas de l’urgence sécuritaire pour les femmes et filles de Kafountine mais aussi de toute la région de Ziguinchor. Dénonçons avec la dernière énergie ces atteintes graves à la dignité et la vie humaine des citoyennes de ce pays.

Exigeons que l’Etat du Sénégal, l’administration territoriale et les autorités locales créent les conditions pour que Kafountine et environs soient une zone sécure où les populations jouissent pleinement de leur droit à la protection », sont-ce là parmi les doléances exposées par la Plateforme des femmes pour la paix en Casamance dans sa missive. 

Le Dg de Dakar Dem Dikk participe à la journée du Set-Sétal

Pour la deuxième édition de la journée nationale de Set-Sétal initiée par son Excellence le Président Bassirou Diomaye Diakhar Faye, le Directeur Général de Dakar Dem Dikk M. Assane Mbengue a organisé, ce samedi, une grande journée de nettoyage des bus et aires de travail au dépôt de Ouakam. À cette occasion, il a indiqué que le but est d’améliorer la propreté des bus et préserver le patrimoine de la société.« On est à la deuxième édition et nous en tant que service public, Dakar Dem Dikk a bien voulu répondre à cet appel du chef de l’Etat en invitant tous les collaborateurs et partenaires à venir nous accompagner dans cette journée de nettoyage de notre dépôt de Ouakam », explique-t-il.

Parce que selon lui, leur priorité est de ramener la sérénité au niveau de Dakar Dem Dikk. « On est une seule famille et on est interpelé en tant que Directeur général. L’amélioration des conditions des travailleurs est une de nos priorités. Il y’a des mesures qui ont été prises depuis que nous sommes là et d’ici la fin de l’année il y’en aura d’autres allant dans le sens de toujours améliorer les conditions des travailleurs ».

Le jour de la Tamkharite connu

La Tamxarite ou Achoura sera célébrée au Sénégal dans la nuit du mardi 16 juillet, annonce la Commission nationale de concertation sur le croissant lunaire (CONACO). Dans une déclaration transmise, la commission signale qu’elle s’est réunie samedi dans les locaux de la Radiodiffusion Télévision sénégalaise (RTS), pour scruter le croissant lunaire. 

Elle affirme qu’elle a à cette occasion ‘’recueilli toutes les informations venant de [ses] représentants qui sont dans les différentes localités du pays’’. Aucune des informations recueillies ne faisant état de l’apparition du croissant, la CONACOC déclare que ‘’le lundi 08 juillet sera le premier jour du mois lunaire Mouharam’’, le premier mois de l’année dans le calendrier musulman. ”Par conséquent, la Tamxarite sera célébrée dans la nuit du mardi 16 juillet précise-t-elle.

 8 candidats au bac arrêtés pour tricherie

L’examen du baccalauréat 2024 a été marqué par une série d’exclusions de candidats pour possession de téléphones sur presque l’ensemble du territoire. Toutefois, à Dahra Djolof (nord-est), la situation a pris une tournure plus grave avec l’arrestation de huit (8) candidats pour « tricherie ». Selon le président du jury 1050 du lycée de Dahra, en conférence de presse, les candidats sont accusés d’avoir partagé des épreuves corrigées via un groupe WhatsApp. « Le coordonnateur du jury a pris en flagrant délit un candidat qui recevait des épreuves corrigées à travers un portable connecté à internet.

Aussitôt, il a informé le président du jury qui, à son tour, s’est ouvert à la gendarmerie. Soumis à un interrogatoire, le mis en cause a finalement avoué et indiqué ses complices qui ont été cueillis par les hommes en bleu », a-t-il déclaré. Parmi les candidats arrêtés, sept ont composé au jury 1050, tandis qu’un autre était candidat au jury 1047 du lycée Daouda Sow.

Le président du jury a également révélé que le groupe WhatsApp utilisé pour partager les épreuves corrigées comportait des candidats d’autres régions, élargissant ainsi l’ampleur du scandale, informe notre source.

Vérifier aussi

Diop Sy

JUSTICE: Diop Sy condamné à payer plus d’1 milliard Francs CFA

Le tribunal de Dakar a rendu son verdict dans une affaire de destruction de biens …