Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Top Infos
Top Infos

Top Infos Rewmi du 10/07/2024

Top Infos Rewmi du 10/07/2024: Braquage…..Report du procès de Famara Ibrahima Cissé…Un camion a pris feu à hauteur de ZAC Mbao….La mise en demeure du CNRA aux médias et aux producteurs……Cours des comptes…Abass Fall répond à Abdou Mbow

Report du procès de Famara Ibrahima Cissé 

Publicités

Famara Ibrahima Cissé, président de l’association des clients et sociétaires des institutions financières (ACSIF), a comparu devant le tribunal des flagrants délits de Dakar ce mardi, faisant face à des accusations « d’abus de confiance et escroquerie » portant sur deux (02) millions de francs Cfa. Cependant, l’audience a été reportée au 23 juillet prochain en raison de la nécessité de la comparution de la partie civile. Interpelé mardi dernier et déféré au parquet du tribunal de grande instance hors classe de Dakar, vendredi 05 juillet 2024, il a été libéré après son audition.

Une liberté provisoire lui a été accordée, suite au paiement de deux (2) millions de francs Cfa au plaignant. Ce qui a poussé ce dernier à se désister. Mais le parquet a décidé de poursuivre l’action publique. C’est la raison pour laquelle Famara Ibrahima Cissé a été convoqué au tribunal des flagrants délits de Dakar. 

 Braquage 

Le village de Youniféré situé dans la commune de Oudalaye dans le département de Ranérou Ferlo a reçu,  lundi soir vers 21h  la visite de cinq (5) individus enturbannés et lourdement armés de gourdins, de machettes et de fusils. Ils étaient à bord d’un véhicule 4/4 noir de marque Toyota. Ces malfrats ont attaqué la boutique du commerçant Bouh Aïdara sise en face de son domicile. Selon une source, dès leur arrivée sur les lieux, ils ont braqué leurs armes sur le gérant et son ami afin de les obliger à leur remettre l’argent qui se trouvait dans le coffre-fort. Devant un refus catégorique, ils ont commencé à les tabasser avec des machettes et des gourdins. Pour éviter le pire, Bouh Aïdara  et son compagnon ont pris la fuite. 

Braquage (suite)

C’est ainsi que les malfaiteurs ont réussi à mettre la main sur un sac contenant plus de quatre (4) millions de FCFA. Avant de partir, ils ont tiré des coups de feu en l’air. Une enquête est ouverte par la gendarmerie de Louguéré Thiolly pour arrêter les assaillants qui hantent le sommeil des populations de Ranérou Ferlo et ses environs. L’ami du gérant Moctar Deh grièvement blessé a été acheminé au poste de santé  de la localité. Il faut signaler que le réseau téléphonique a connu hier des perturbations dans la commune de Oudalaye de 17h à 22h empêchant du coup les populations de joindre rapidement les gendarmes de Louguéré Thiolly au moment de l’attaque à main armée. 

Cours des comptes 

La Cour des comptes a été renforcée. En effet, sept nouveaux magistrats ont officiellement intégré la juridiction après avoir prêté serment mardi à Dakar. Les nouveaux membres de la juridiction, admis à la suite d’un concours d’entrée organisé en 2023, ont notamment prêté serment lors d’une cérémonie présidée par le Premier président de la Cour des comptes. Mamadou Faye a félicité les nouvelles recrues de la Cour des comptes en les exhortant à œuvrer avec la réserve, l’honneur et la dignité qu’imposent leurs nouvelles fonctions.

Cours des comptes (Bis) 

«Nous devons accepter que notre institution supérieure de contrôle des finances publiques nous impose un certain nombre d’exigences en conformité avec notre statut», a rappelé le Premier président de la Cour des comptes.

Le magistrat a insisté sur le fait que la fonction de membre de la juridiction impose des obligations importantes et commande d’observer en tout la réserve, l’honneur et la dignité que ces fonctions imposent. M. Faye n’a pas manqué d’évoquer l’importance de l’indépendance, de l’impartialité, de la compétence, de l’expertise, de l’objectivité, de la sérénité et de l’humilité. Il a en même temps souligné la nécessité pour la Cour des comptes de s’imposer l’exigence d’amélioration de sa communication et de ses relations avec les parties prenantes.

Un camion a pris feu à hauteur de ZAC Mbao

La circulation a été momentanément bloquée, hier mardi, sur l’axe Rufisque-Dakar. Pour cause, camion un poids lourd a pris feu à hauteur de Zac Mbao. Ce qui a créé un  embouteillage monstre. « Les usagers seront informés du retour à la normale », renseigne le service de communication de l’autoroute de l’Avenir.

La mise en demeure du CNRA aux médias et aux producteurs 

Dans un communiqué, paru ce mardi 09 juillet, le Conseil national de Régulation de l’Audiovisuel (CNRA) a fait état, ces derniers temps, une recrudescence d’insultes et d’insanités dans les séries télévisées, des plateaux et débats. Fort de ce constat, de la présence d’insultes, vulgarités et autres propos, déclaration ou présentations de visuels qui offensent la morale, avait justifié la diffusion de communiqué en date du 03 décembre 2020 et du 28 janvier 2021 pour mettre en garde les médias sur les conséquences de telles pratiques. 

  La mise en demeure du CNRA aux médias et aux producteurs (suite)

Le CNRA n’a pas manqué de mettre en demeure les médias audiovisuels, quel que soit leur mode de diffusion et incite les producteurs, « de veiller à ce que les propos, comportement et images indécentes, obscènes, outrageants ou injurieux ainsi que les scènes et propos susceptibles de nuire à la préservation des valeurs, sensibilités et identités culturelles sénégalaises ne soient plus diffusées ». En cas de « non-respect de la présente mise en demeure expose les médias et les productions concernés aux sanctions prévues par la réglementation pouvant aller de l’interdiction de diffusion des séries, productions et émissions en cause au prononcé d’autres sanctions contre les chaînes qui la diffusent les dits programmes », lit-on. 

Abass Fall répond à Abdou Mbow

Dans un post sur sa page Facebook, l’honorable député Abass Fall a réagi à la lettre écrite adressée à Sonko par Abdou Mbow, concernant la tragédie nationale qui a coûté la vie à une centaine de jeunes sénégalais au large des côtes mauritaniennes. « Abdou Mbow, avec son niveau de langue calamiteux et avec une inculture notoire envoie une question soi-disant écrite qui n’est rien d’autre qu’une provocation », écrit d’abord Abass Fall. Selon le coordonnateur du Pastef à Dakar, « de mémoire de parlementaire, on n’a jamais vu une question écrite libellée de la sorte. Son esprit est tout aussi petit que sa taille. Un député adepte du mensonge, faussaire jusqu’à la moelle épinière.

Subitement il défend cette jeunesse qu’ils ont assassinée, violentée, torturée, mise en exil, emprisonnée.
Cette jeunesse réclame justice. J’ai dit qu’il faut mettre fin à ce cinéma ».

Vérifier aussi

diomaye

Conférence de presse: Diomaye rassure mais ne convainc toujours pas…

Paradoxale a été la conférence de presse du Président Bassirou Diomaye Faye ce samedi. Le président …