Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Top Infos
Top Infos

Top Infos Rewmi du 24/06/2024

Top Infos Rewmi du 24/06/2024: Un cultivateur tué au cours d’une soirée dansante….Le rappeur Akbess envoyé en prison pour trafic international de drogue….Un garçon de 9 ans mortellement fauché par un mini car……Le rappeur Akbess envoyé en prison pour trafic international de drogue….Un Jakartaman voleur tué à Thiès…

Un garçon de 9 ans mortellement fauché par un mini car 

Publicités

Un accident mortel s’est produit, ce samedi matin, vers huit heures sur la route Dahra-Touba. Selon des témoignages, l’accident a eu lieu au cœur du village de Sagatta-Djolof, non loin du marché. À en croire nos sources, ledit véhicule (un minicar en provenance de Ourossogui) en partance pour Dakar, a mortellement fauché le garçon du nom de Mor Sine, âgé de neuf ans. Informés, les sapeurs-pompiers et les gendarmes de Dahra se sont rendus sur les lieux de l’accident pour les constats d’usage. Ainsi, la dépouille a été déposée à la morgue du centre de santé Élisabeth Diouf de Dahra.

La victime aurait été mortellement fauchée au moment où elle tentait de traverser la chaussée pour acheter du pain dans une boutique située de l’autre côté de la route. En attendant de boucler l’enquête, le chauffeur en question a été arrêté par la gendarmerie de Dahra Djolof.

Un cultivateur tué au cours d’une soirée dansante

Une soirée dansante a viré au drame, dans la nuit du samedi vers 02h du matin, au village de Thiok Niang, situé dans la commune de Ndindy, département de Diourbel. Selon une source généralement bien informée, le commerçant I.Faye a planté un couteau à l’épaule droite du cultivateur T.Séne, en pleine fête. La victime qui a été évacuée à la structure sanitaire de Ndindy  a succombé à ses blessures. Le présumé meurtrier a été arrêté par les gendarmes de la Brigade de proximité de cette localité.

L’organisateur de la soirée dansante a pris la fuite après le drame. Il n’a pas d’autorisation administrative pour organiser cet événement sur la voie publique. Le fugitif est activement recherché. I.Faye est placé en garde à vue pour meurtre à la brigade de proximité de Ndindy.

Le rappeur Akbess envoyé en prison pour trafic international de drogue 

Alors qu’il préparait à grand feu la fête de la musique prévue avant-hier, le rappeur AKBess a été interpellé chez lui à Ouakam, le mercredi avant d’être transféré sur Fatick où il a été déféré et placé sous mandat de dépôt. Son arrestation fait suite à une affaire de trafic international de haschich dans laquelle deux Sénégalais F. Mbaye et S. L. Ndoye sont cités, gérée par les agents de l’antenne de la Direction de l’office central de répression du trafic illicite des stupéfiants (Docrtis) de Fatick.

 Le 2 juin 2023, le duo a été déféré au parquet à la suite de leur arrestation à la frontière gambienne avec une quantité de 700 g de haschich. Lors de leurs auditions, selon nos sources, ils ont confié que la drogue trouvée par devers eux appartenait au rappeur. Ils ont confié qu’après un concert tenu en Gambie, le rappeur y a laissé ses valises. Il leur a demandé de les lui ramener, en y introduisant une quantité de drogue. Une fois à la frontière, ils ont été surpris par les limiers.

Le rappeur Akbess envoyé en prison pour trafic international de drogue 

Depuis lors, les enquêteurs de cette entité de la police en charge de la drogue étaient à la recherche du rappeur AKBess qui se trouvait hors du pays. Les radars de la police l’avaient localisé entre le Maroc et le Cap-Vert. A son retour, les limiers l’ont cueilli mercredi dernier chez lui. Les policiers ont trouvé des traces de haschich à l’endroit où il a été interpellé.

Lors de son face à face avec les enquêteurs, annoncent nos sources, il a nié être le propriétaire de cette drogue. Il affirme qu’il ne leur a jamais demandé d’amener de la drogue pour lui. Toutefois, il a été établi durant l’enquête préliminaire que l’un des mis en cause est son ami d’enfance. Vendredi dernier, en fin de matinée, Bass Al Khadim Rassoul alias AKBess, a été présenté devant le procureur près du tribunal de grande instance de Fatick. Son face à face avec lui n’a duré que le temps d’une rose, vu qu’il était recherché depuis juin 2023. Il a été placé sous mandat de dépôt pour les faits de trafic international de drogue et association de malfaiteurs.

Un Jakartaman voleur tué à Thiès 

C’est une fin tragique qu’a connue le jeune conducteur de moto Jakarta, Khadim, décédé quelques heures après son évacuation aux urgences du centre hospitalier régional Ahmadou Sakhir Ndiéguene de Thiès. Au moment de son forfait, un vol à l’arraché au préjudice d’une dame qui manipulait son téléphone à bord d’un Taxi Clando, à hauteur de l’hôpital «Dalal Xel»,  le jeune homme était observé par des individus qui se trouvaient à bord d’un véhicule de marque L-200. Pris en chasse par ces derniers, il a été percuté et sa moto s’est renversée.  Grièvement blessé, il a succombé quelques moments après son évacuation au Centre hospitalier régional Ahmadou Sakhir Ndiéguène. La voiture L-200 a fini par subir un dérapage avant de percuter de plein fouet le mur de l’hôpital «Dalal Xel».  L’un de ses passagers, Lamine, un militaire candidat au Bac de cette année, s’en est sorti avec une fracture crânienne. Il est à présent interné aux urgences de l’hôpital Principal de Dakar.

Une altercation entre un ingénieur en génie civil et un peintre vire au drame

Koutal a été, vendredi, le théâtre d’une scène d’horreur qui a plongé les habitants dans la tristesse et la consternation. L’ingénieur en génie civil , M.Faye, a blessé grièvement le peintre I.Sangharé au cours d’une altercation. Évacuée à l’hôpital, la victime a finalement perdu son combat contre la mort ce samedi. L’ingénieur a été placé en garde à vue dans les locaux de la brigade territoriale de Kaolack pour coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner d’après des sources proches de l’affaire. 

Migration irrégulière 

Une pirogue à la dérive depuis plus de 21 jours, transportant 85 migrants sénégalais, a été interceptée. Les autorités signalent un bilan provisoire de 5 décès, tandis que 37 personnes sont en état d’hypothermie avec un pronostic vital engagé. Souleymane Aliou Diallo, Président de l’ONG Otra Africa, a exprimé ses préoccupations lors d’une interview, appelant l’État du Sénégal à agir. Il soutient que le gouvernement devrait signer des accords avec les pays d’accueil pour faciliter l’intégration des migrants sénégalais. « Je lance un appel aux autorités : les départs clandestins en pirogue se poursuivent. Nous avons des programmes pour accompagner les jeunes Sénégalais.

Comme nous l’avons déjà dit, nous pourrions permettre à 35 000 jeunes Sénégalais de migrer chaque année sans aucun coût pour l’État sénégalais. Il est essentiel d’accompagner nos jeunes qui aspirent à partir. Le droit de voyager est un droit naturel. Nous devons dialoguer et soutenir les jeunes Sénégalais dans leur volonté de migrer », a déclaré Souleymane Aliou Diallo.

Vérifier aussi

diomaye

Conférence de presse: Diomaye rassure mais ne convainc toujours pas…

Paradoxale a été la conférence de presse du Président Bassirou Diomaye Faye ce samedi. Le président …