Tourisme: En créant une oasis dans le désert de loumpoul, on peut préserver le tourisme local

L’expansion de l’exploitation minière du zircon sonne le glas du désert de Lompoul, ce trésor naturel exceptionnel, causant ainsi un regret profond chez les acteurs du secteur touristique et les amoureux de cette destination. Ce site touristique bien-aimé, un désert de 18 km2 entre Dakar et Saint-Louis s’apprête à fermer ses portes, avant la fin de l’année laissant derrière lui une impression de nostalgie.

Le désert de Lompoul, une attraction pour des activités touristiques, a été impacté par l’expansion du périmètre d’exploitation du sable minier (le zircon et ses dérivés) de la société minière, Grande Côte opérations (Gco). Lors de l’octroi de la concession minière, le président de la République, Macky Sall, avait invité l’entreprise à faire de sorte de que les emplois touristiques soient préservés.

Publicités

Engagement pris, Guillaume Kurek, le directeur général, dit qu’il est donc nécessaire de faire en sorte les Sénégalais exerçant leur métier dans ce désert, retrouvent un lieu plus apte à recevoir des touristes.

Ainsi, une oasis du désert a été créée et sera livrée ces jours-ci à la Société d’aménagement et de promotion des côtes et zones touristiques du Sénégal (Sapco). Elle servira de point de chute pour les exploitants touristiques du désert de Loumpoul. Construit en style touareg, elle est dotée d’espace d’hébergement, d’un local d’administration, d’une grande piscine accompagnée d’un système d’alimentation et d’autres infrastructures. Érigé à 200 m de la plage, il matérialise, selon le directeur de la Gco, Guillaume Kurek, le souci de maintenir les emplois perdus et en créer d’autres. Une palmeraie sera plantée sur place, sur 170 hectares.

Vérifier aussi

Justice : Aucun détenu Politique ne doit passer ce weekend en prison selon Me Ciré Cledor. 

Depuis l’Allemagne où il est hospitalisé, Me Clédor Ciré Ly s’est fendu d’un communiqué pour …