Un coup à la démocratie Sénégalaise et à l’état de droit

Le dernier Dimanche du mois de Février à chaque période électorale n’était pas qu’un jour de vote .
C’était l’occasion pour plusieurs générations de se retrouver en fil indienne pour exercer avec enthousiasme un devoir citoyen et décider librement de l’avenir qu’elles veulent.

Publicités

Cette année, nous n’aurons pas le privilège de voter à la date prévue malgré l’inexistence d’une crise sociale ou institutionnelle suscitant cette fraude à la démocratie et à l’état de droit ! Quel coup !

Il nous appartient encore une fois de nous mobiliser pour rétablir l’ordre constitutionnel pour le seul bien de ce pays qui a fait de nous ce que nous sommes aujourd’hui.

Mouvement Aar Sunu Élection

Vérifier aussi

Les anciens ministres et autorités ne peuvent plus voyager avec leur passeport diplomatique » ( Par la députée Adji Mbergane Kanouté)

« Les anciens ministres et autorités ne peuvent plus voyager avec leur passeport diplomatique » ( Par …