Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
telechargement 13

06 Mai 2019- 06 Mai 2024: 05 ans aprés la disparition du Cheikh

La chambre criminelle du tribunal de grande instance de Mbour condamne par contumace Cheikh Béthio THIOUNE, Guide des Thiantacones, à 10 ans de travaux forcés et 200 millions de FCFA à titre de dommages et intérêts pour complicité et non dénonciation dans l’affaire du double meurtre de Médinatou Salam près de Mbour le 22 avril 2012, au moment où le marabout séjourne à Bordeaux pour des soins. C’est dans cette ville qu’il sera rappelé à Dieu le lendemain 7 mai à l’âge de 81 ans.

Le verdict du procès du chef religieux musulman Cheikh Bethio Thioune et d’une vingtaine de ses disciples, poursuivis pour le meurtre de deux d’entre eux en 2012, a été rendu le 6 mai 2019. Débuté le 23 avril, ce procès très médiatisé au Sénégal s’est déroulé en l’absence de Cheikh Bethio Thioune, jugé par contumace. Le guide religieux, âgé de près de 80 ans, est « en soins intensifs » à Bordeaux (France), selon sa défense. Ce responsable mouride, une des plus influentes confréries de l’islam au Sénégal – pays à plus de 90% musulman -, compte de nombreux disciples, y compris à l’étranger.

Publicités

Guide des « Thiantacounes », Cheikh Béthio Thioune fait partie des personnalités religieuses qui ont marqué l’histoire du pays. Son statut d’administrateur civil- il a consacré plus d’une trentaine d’années au service de la nation- est éclipsé par son aura dans la dernière partie de sa vie. Il sera souvenu comme le « Cheikh » très suivi qu’il fut et fervent disciple de Serigne Saliou Mbacké. Après une longue de maladie, il décède le 7 mai 2019 en France, où il est parti se soigner. Né à Keur Samba Laobé en 1939, Cheikh Béthio aura consacré 38 ans à son pays en tant que fonctionnaire de l’Etat. Inspecteur et délégué médical, administrateur civil entre autres, l’homme aura eu plusieurs casquettes dans la fonction publique. Cependant, c’est son image en tant que guide religieux, chef des « Thiantacounes »- tel qu’on appelle ses disciples qui apparaît dès qu’on évoque son nom.

Devenu plus influent dans les années 2000 surtout à la fin de la première décade du troisième millénaire, Cheikh Béthio Thioune apparaissait comme le guide le plus populaire. Ses « thiant » (célébrations religieuses) drainaient des milliers de personnes à travers le pays. Soutien assumé d’Abdoulaye Wade lors du second tour de la présidentielle de 2012, la chute de ce dernier consacrera en quelque sorte une sorte de mauvaise nouvelle pour le guide. Les déboires vont s’enchainer à partir de là.

Poursuivi pour le meurtre de ses deux disciples, Bara Sow et Ababacar Diagne, le 22 avril 2012, le marabout est arrêté et envoyé en prison. Les charges d’association de malfaiteurs, recel de malfaiteurs, recel de cadavre, complicité de meurtre, non dénonciation et détention d’arme sans autorisation, sont retenues contre lui et quelques de ses disciples. Le Cheikh va bénéficier d’une liberté provisoire en février 2013. Jugé le 23 avril 2019, il sera condamné à 10 ans de travaux forcés dans le verdict rendu le 6 mai suivant. Cheikh Béthio décède le lendemain, 7 mai 2019, en France où il s’était rendu pour des soins médicaux. Son avocat, Me Ousmane Seye dira: « Dieu a tranché, sa mort est une révélation Divine ».

Vérifier aussi

WhatsApp Image 2024 06 14 at 15.30.40 1

Paix et Sécurité: Lancement du Code de pratiques du KAIPTC sur les femmes, la paix et la sécurité

Le lancement du Code de pratique du Centre International Kofi Annan de Formation au Maintien …