commissaire

La Police « religieuse » de Touba recadre le commissaire de Ndamatou

La «police des mœurs» Safinatoul Amane, cette milice, qui fait souvent l’objet de beaucoup de critiques, a été secondée récemment par une autre du nom de Khoudamoul Khadim.

Et cette dernière semble s’arroger des prérogatives qui ne sont pas du goût du commissaire Thiombane, chef de poste de la police de Ndamatou.

Tout est parti de l’arrestation d’une femme par les éléments de Khoudamoul Khadim qui ont jugé sa tenue indécente. Mais, cette dernière ne s’est pas laissé faire, car elle a appelé la police qui est venue la «délivrer des griffes» de cette police des mœurs.

Revenant sur le différend, le chef de la police de Ndamatou a déclaré : «Khoudamoul Khadim doit savoir qu’il n’est pas investi de prérogatives de puissance publique. Et qu’aucune loi ne lui permet de procéder à l’arrestation des gens dans la rue».

Selon le commissaire Thiombane : «la loi ne leur permet pas d’exercer les missions dévolues à la police». Poursuivant, le commissaire Thiombane invite «Khoudamoul Khadim» à plus de retenue.

Le responsable de Khoudamoul Khadim n’a pas mis beaucoup de temps à réagir. Serigne Amsatou Mbacké, fils de Serigne Abdou Lahad, s’en est pris violemment au jeune commissaire.

Revenant sur les raisons qui avaient poussé Serigne Abdou Lahad Mbacké à mettre en place Safinatoul Amane, le responsable de Khoudamoul Khadim estime que le commissaire Thiombane ferait mieux de reculer, parce qu’il ne sait pas où il met les pieds

. «Il fut un moment où le laisser aller régnait à Touba. Il a fallu que Serigne Abdou Lahad s’en ouvre à toute la famille de Serigne Touba pour que des mesures disciplinaires soient prises pour mettre un terme en érigeant des règles à suivre pour tous ceux qui vivent ou séjournent à Touba.

Ces règles étaient approuvées par le gouverneur de Diourbel : 44 jours de prison pour ivresse et 6 à 10 jours pour les fumeurs de cigarette», renseigne-t-il.

Serigne Amsatou Mbacké de préciser : «cela se gérait avec la gendarmerie sans problème. Ils savent bien se tenir, contrairement à la police qui ne respecte rien, ni personne. Depuis qu’elle est là, elle transgresse sans cesse les règles. Les policiers ont commis tellement de bavures qu’on ne les compte plus», fulmine-t-il.

«Il n’y a rien de vrai dans tout ce qu’il a dit. S’il est entrain d’obéir aux ordres, Thiombane doit savoir qu’il a été sacrifié. Il s’est attaqué à la mauvaise personne. Il doit se limiter à ses prérogatives. La police est chargée de veiller aux respect de la loi pourtant les jeux de hasard, l’alcool et toutes les pratiques répréhensibles continuent de s’étendre dans la ville sainte», fait noter le responsable de Khoudamoul Khadim.

A propos de Mohamed

Check Also

Ngouda MBOUP " Serigne Bassirou GUÈYE doit être traduit devant le Cours Suprême de la Magistrature"

Ngouda MBOUP  » Serigne Bassirou GUÈYE doit être traduit devant le Cours Suprême de la Magistrature »

Mouhamadou Ngouda Mboup, enseignant-chercheur en droit public à l’Ucad, demande au ministre de la justice …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rewmi Actu

GRATUIT
VOIR