Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
INCESTE: Elle fait coffrer son amant qui l'accuse d'avoir couché avec son frère 
INCESTE: Elle fait coffrer son amant qui l'accuse d'avoir couché avec son frère 

Abus sexuels : l’élève mineure disculpe son amant

Élève en classe de Seconde, F. B. D. a réussi à faire libérer son petit ami, Youssouph Gaye qui a goûté aux affres de la prison à cause de ses pulsions sexuelles. Déclaré coupable de détournement de mineure de 16 ans, le mis en cause a écopé d’une peine d’avertissement de trois mois avec sursis. 
Youssouph Gaye et F. B. D. se sont livrés précocement à la vie sexuelle. Âgés respectivement de 22 et 16 ans, les deux tourtereaux ont eu des relations charnelles à plusieurs reprises. Alors que leur idylle n’a duré que quatre mois.
Un comportement qui a irrité la mère de l’adolescente, laquelle a accusé Youssouph Gaye de détournement et corruption de mineure. En prison depuis quelques jours, le prévenu a été appelé à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar. Au cours de l’interrogatoire, Youssouph Gaye a informé qu’il entretient une relation amoureuse avec la mineure depuis quatre mois. Et il se rendait chez elle à Rufisque. « Nous avons couché sur sa demande », s’est-il défendu.
Mieux, le prévenu a réitéré qu’il savait bel et bien de son amante était mineure. Élève en classe de seconde, celle-ci a reconnu s’être donnée volontairement à l’élu de son cœur. « Il ne m’a pas contraint ni corrompu. J’ai entretenu des rapports sexuels avec lui par amour », a laissé entendre la potache qui jure que son amant ne lui a jamais offert de cadeaux. La civilement responsable a soutenu sur procès-verbal que c’est le prévenu qui passait chez elle pour récupérer sa fille. Mais, elle s’est finalement désistée de sa plainte.
Le substitut du procureur a requis l’application de la loi. « J’estime que dans ce dossier, il y a une réalité qui est la bonne foi des parties. Ils ont été en couple et ils ont eu à coucher », a souligné le conseil du prévenu qui a sollicité une application bienveillante de la loi. Rendant sa décision, le juge a relaxé le prévenu du délit de corruption de mineure, avant de lui infliger trois mois avec sursis pour détournement de mineure.
KADY FATY

Vérifier aussi

Meurtre d’un enseignant à Thiès : C’était un guet-apens

Plusieurs éléments en cours de l’enquête sur le meurtre de l’enseignant Alain Kaly écartent la …