L’Exeborg est le premier navire océanique à avoir atteint le Port de Montréal sans escale en 2020 (Groupe CNW/Administration Portuaire de Montréal)

Achat de bateau: Une dame grugée de 14 millions

Poursuivi pour abus de confiance, Thierno Thior a été attrait, hier, devant le tribunal des flagrants délits de Dakar. La dame Awa Djigo lui reproche d’avoir détourné ses 14 millions FCFA dans le cadre d’une procédure d’acquisition d’un bateau qu’il devait transformer en ferraille.

Publicités

Thierno Thior et Awa Djigo avaient noué une relation d’affaires pour l’acquisition d’un bateau que le premier nommé devait transformer en ferraille. Accusé d’avoir détourné les 14 millions FCFA de son associée, le soudeur métallique a été traduit hier, devant le tribunal des flagrants délits de Dakar. « Je lui ai remis 10 millions de francs le 6 février 2021. Après l’achat du navire, je lui ai encore versé 4 millions de francs pour le chargement de la ferraille. Mais, j’ai constaté beaucoup d’anomalies. Il a signé un partenariat avec son ex-mari à mon insu. En outre, je n’arrivais plus à le joindre », dénonce la partie civile. A l’en croire, le prévenu a déjà découpé le bateau. « Il est en train de charger la ferraille pour la livrer à une certaine Mama Sokhna qui a porté plainte contre lui à la Section de recherches », révèle-t-elle.

Placé sous mandat de dépôt le 10 décembre dernier, le comparant balaie d’un revers de main l’Infraction d’abus de confiance. « J’ai pas détourné son argent. Au moment où elle portait plainte, j’avais fini de découper le bateau », a-t-il soutenu.

Le conseil de la partie civile a par ailleurs, demandé au juge de requalifier le délit d’abus de confiance en escroquerie. Pour la réparation du préjudice, il a réclamé 15 millions FCFA. Après le Ministère public qui a requis l’application de la loi, la défense a plaidé la relaxe. « Vous avez une partie civile de très mauvaise foi. Un bateau coûte cher. Ils ont procédé à un levé de fonds et c’est là que la dame est intervenue pour donner 10 millions. Elle n’est pas contractante. Ce qui veut dire qu’on ne peut pas abuser de sa confiance », a défendu l’un des avocats.

Au final, le président du tribunal a relaxé le prévenu des faits d’abus de confiance. Mais, il l’a condamné à payer 10 millions FCFA à la partie civile.

Vérifier aussi

Nouveau Gouvernement: Le ministère de la Femme gommé du nouveau appareil gouvernemental

De façon nette et claire, notamment dès le 1er tour et par un vote massif de 54,28%, …