Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
general kande

Affaire Général Kandé: Que de polémiques !

Hier, nombre de journaux sont revenus sur l’affaire Général Kandé.  Certains se sont contentés de reprendre des informations attribuées à nos confrères de Confidentiel Afrique selon lesquelles, c’est le Premier Ministre Ousmane Sonko qui aurait été à l’origine de la mise en écart du Général Souleymane Kandé parce que ce dernier n’aurait pas apprécié son désir de mettre fin à des accords de défense avec des pays occidentaux comme la Grande Bretagne, le Canada, les États-Unis. 

En toile de fond, le Pm du Sénégal aurait voulu espionner ses compatriotes via les réseaux sociaux en rachetant le système d’écoute de masse appelé Pegasus. Et que les Américains auraient refusé de collaborer à cette entreprise finalement confiée à la Russie. Tout ceci suite à une réticence de certains officiers de l’Armée qui, s’offusqueraient de cette initiative du Pm de mettre fin à des accords de défense alors que la sécurité est un domaine réservé du Chef de l’Etat.

Publicités

Le Général se serait opposé à cette mesure. Dans un démenti qui circule et qui d’ailleurs reste à être authentifié, Chérif Aïdara, le patron de Confidentiel Afrique aurait nié que ces informations proviennent de son site. Là-dessus, il est difficile de se fier aux informations qui circulent actuellement sur cette question pour fonder un argumentaire sérieux. Car, des manipulations, il y en a forcément.

La certitude est que le décret d’affection du Général a été pris après qu’il eut été démis de ses fonctions de Chef d’Etat-major de l’armée de terre et remplacé par le Général Magatte Ndiaye. Tout le reste n’est que spéculation. Il reste cependant que le Général n’a confirmé ou démenti aucune information.

Les services du Premier ministre et de la Direction de l’information et des relations publiques des Armées (Dirpa) de même. Ce qui en rajoute à toutes les confusions. Ce qui est sûr est que la bataille de communication sous fond de manipulations se poursuit actuellement entre les tenants du nouveau régime et les anciens avec le contrôle de l’opinion, comme enjeu. 

Dans ce contexte, le Pm ne saurait être accusé de quoi que ce soit avant d’avoir des certitudes sur son implication dans le dossier du Général. Il serait alors bon que les services concernés de l’Etat puissent communiquer utilement en temps réel sur cette question avant que la rumeur ne continue à prendre le dessus. C’est là aussi, une exigence de rupture. 

Assane Samb

 

Vérifier aussi

WhatsApp Image 2024 06 14 at 15.30.40 1

Paix et Sécurité: Lancement du Code de pratiques du KAIPTC sur les femmes, la paix et la sécurité

Le lancement du Code de pratique du Centre International Kofi Annan de Formation au Maintien …