Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
dembourou sow

Aliou Dembourou Sow, machette debout contre Sonko

Le député Aliou Dembourou Sow qui avait appelé à prendre des machettes contre ceux qui s’opposent au 3e  mandat de Macky Sall menace Ousmane Sonko.

Publicités

Le Président du Conseil départemental de Ranérou (Matam) revient à la charge à propos du 3e mandat de Macky Sall. Et il prévient le leader du Pastef de ne pas se prononcer sur la question car,  « seul le Conseil Constitutionnel peut   valider ou rejeter une éventuelle candidature du Président de la République Macky Sall ». « La dernière sortie d’Ousmane Sonko est vraiment regrettable et irresponsable. Voilà quelqu’un qui, dans un ton très martial, voire belliqueux, veut jouer à se faire peur. Il doit revenir sur terre et se taire car le Conseil Constitutionnel, lui seul, a habileté à valider ou rejeter une éventuelle candidature du Président de la République  son Excellence Monsieur Macky Sall. Qu’il sache que ses menaces ne passeront pas. Aucun politicien et /membre de la société civile n’a le pouvoir d’écarter le Président Macky de la course, si toutefois, il nourrit l’ambition d’y participer en 2024.Nous sommes prêts à faire face à ces trublions qui squattent les médias et, surtout, certaines chaînes de télévision, pour raconter des bobards mensongers à ce sujet. Rien ne sera de trop pour faire face à ces semeurs de la pagaille car nous sommes, rappelons-le, dans une République, dans un État de droit », a-t-il prévenu. « Sonko ne peut aucunement nous ébranler dans notre détermination ferme à œuvrer pour l’émergence de notre pays le Sénégal », a martelé le Coordonnateur de la Convergence des Éleveurs pour l’Emergence du Sénégal(CEES) ».

Et il poursuit: « Si vraiment Sonko veut  l’affrontement et, rien que l’affrontement, il nous trouvera sur son chemin. On ne le laissera pas, brûler le pays et détruire notre héritage historique de paix sociale, de stabilité légendaire et de concorde nationale. » « S’il veut vraiment la guerre, il l’aura », lance avec verve, le député apériste.

Vérifier aussi

DIOMAYE

Tabaski 2024: Le Chef de l’État Président Bassirou Diomaye Faye gracie plus de 300 détenus

A l’occasion de la fête de Tabaski, le chef de l’État Bassirou Diomaye FAYE a …