Affaire Amy Ndiaye: Son avocat dépose aujourd'hui une plainte
Affaire Amy Ndiaye: Son avocat dépose aujourd'hui une plainte

Assemblée Nationale: La LSDH exige que la Justice se saisisse de l’affaire avec diligence

La Ligue Sénégalaise des droits de l’homme (LSDH) s’insurgée contre les scènes de violence à l’hémicycle. Elle exige que la Justice se saisisse de cette sombre affaire avec diligence et célérité. Dans un communiqué publié hier, la Ligue Sénégalaise des droits de l’homme (LSDH) s’est insurgée contre les scènes que l’hémicycle enregistre depuis l’installation du nouveau bureau le lundi 12 septembre 2022.

Dans cette missive, l’ONG dénonce surtout l’agression de la députée Amy Ndiaye par l’un de ses collègues de l’opposition. « Nous dénonçons vivement cet acte odieux et intolérable et exigeons que la Justice se saisisse de cette sombre affaire avec diligence et célérité », lit-on dans le communiqué signé de son Président Alassane Seck.

La LSDH a tenu, aussi, à dénoncer la déclaration de la députée de la majorité ayant entraîné cette situation : « les agressions verbales à l’endroit de chefs religieux ne sont pas de nature à ramener la sérénité dans les débats des parlementaires. Le respect et la considération réciproques sont les seuls gages d’une paix durable entre les différentes parties ». Pour rappel, une bagarre entre députés a éclaté jeudi dernier après des propos controversés d’Amy Ndiaye sur le guide religieux Serigne Moustapha Sy.

Ainsi, le député de l’opposition, Massata Seck a d’abord giflé Amy Ndiaye, qui a riposté en lui lançant une chaise, avant de tomber à terre et d’être secourue par ses partisans. Des parlementaires ont ensuite échangé des coups de poing dans la cohue. Cette scène, qui a immédiatement fait le tour des médias et des réseaux sociaux, s’est déroulée lors du vote du budget du ministère de la Justice pour 2023. Mme Ndiaye est accusée par l’opposition d’avoir manqué de respect à ce marabout lors d’une intervention à l’Assemblée, l’accusant notamment de ne pas tenir sa parole et de manquer de respect au président Macky Sall. La séance de jeudi a été interrompue après l’incident.

Vérifier aussi

Décès de Baidy Amar : L’autopsie a parlé

Du nouveau dans l’enquête ouverte suite à la mort suspecte du fils du défunt milliardaire …