Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
senegal mouton tabaski 0
TO GO WITH AFP STORY BY Malick Rokhy Ba A sheep vendor is pictured on December 5, 2008 in Dakar ahead of Muslim feast Tabaski (Aid el Kebir). Sheep get sold for 70 000 francs CFA (106 euros), a double of a minimum monthly Senegalese salary. AFP PHOTO / SEYLLOU

Augmentation du prix des aliments de bétail: Le Mouvement National pour la Défense des Intérêts du Sénégal (MONDIS) hausse le ton 

À quelques semaines de la célébration de l’Aïd El Kebir ou Tabaski, le Mouvement National pour la Défense des Intérêts du Sénégal dénonce avec la dernière énergie la flambée des prix des aliments de bétail.

Au moment où les pères de famille musulmans pour la plupart des goorgorlous cherchent les moyens de perpétuer le sacrifice d’Abraham, ils se trouvent confrontés à une spéculation de la part des commerçants d’aliments de bétail.

Publicités

De l’avis du président du MONDIS Abdou Khadre Ndiaye « cette hausse ne se justifie pas. Encore qu’elle sera répercutée inéluctablement sur les prix des moutons ». Dans la nouvelle grille tarifaire, il fera remarquer que le sac de son de blé est passé de 9.500 F Cfa à 12.000 F Cfa. Tandis que le corail du Mali qui était vendu à 13.000 F Cfa est à 15.000 F Cfa. De même que le sac de maïs dont le prix était fixé à 11.000 F Cfa et qui se retrouve à 12.000 F Cfa. C’est aussi le sac de ripass qui a atteint la barre de 9.500 F Cfa alors qu’il était cédé à 8000 F Cfa.

Face à cette situation, le Mouvement National pour la Défense des Intérêts du Sénégal est monté au créneau pour demander au gouvernement de prendre des mesures idoines pour stabiliser les prix des aliments de bétail. Il faut noter que les nouvelles autorités ont déjà pris des mesures allant dans le sens d’un bon approvisionnement en moutons pour la Tabaski. Ainsi que l’exonération accordée aux importateurs venant des pays de la sous-région. Mais le président Abdou Khadre Ndiaye tient à attirer l’attention du gouvernement sur la spéculation que connaît actuellement les aliments de bétail. Selon lui, « quelle que soit la volonté de l’État, si la flambée des prix des aliments de bétail n’est pas régularisée, le coût des moutons de Tabaski ne peut être abordable ».

Rappelons juste que cette hausse des prix des aliments de bétail concerne seulement les grossistes et non les détaillants.

Vérifier aussi

denrees inflation

Baisse des prix des denrées : l’Etat va injecter près de 53,4 milliards de Fcfa

L’Etat du Sénégal a annoncé la baisse des prix des denrées de premières nécessités. Pour son …