Campagne électorale: Début du « Mortal Combat » à Dakar

C’est le top départ. Les candidats aux élections locales du 23 janvier seront sur le terrain pendant ces 2 semaines pour tenter de convaincre les Sénégalais. Pouvoir et opposition affûtent leurs armes pour se lancer dans la campagne électorale.

Le nerf de la guerre va parler : l’opposition, notamment la coalition Yewwi askan wi (Yaw) n’a pas encore fini de collecter de l’argent, en dépit des 245 millions enregistrés la semaine dernière. De son côté, la majorité présidentielle a sorti le gros chèque. La presse d’hier fait état de 3 milliards de FCFA à raison de 6 millions pour chaque commune.

Publicités

Pour Wallu Senegal, c’est encore le silence. L’argent n’aime pas le bruit, paraît-il. Mais dans tous les cas, il reste un des gros enjeux de ces élections qui seront très disputées, particulièrement dans les grandes villes.

Ziguinchor sera l’attraction avec les meetings de Sonko, Baldé et Benoit Sambou. Il reste l’autre incertitude. La température affiche des risques de violences très élevés au point que les appels au calme fusent de partout. Les religieux et la société civile multiplient les discours.

Et dans cette campagne, l’actualité aura toute sa place. Des thèmes comme la criminalisation de l’homosexualité, les détournements de deniers publics, entre autres, pourraient être abordés. Les leaders de Yewwi askan wi vont ouvrir la campagne, ce samedi, à Ziguinchor. Ce choix n’est pas fortuit car il s’agit du fief de Ousmane Sonko qui est candidat de la coalition à la mairie.

Vérifier aussi

Audition mouvementée de Ngagne D. Touré : Les premières arrestations tombent

Le Parquet de Dakar a engagé des poursuites contre des greffiers identifiés pour outrage à …