Cena: Le président décrié

Le collectif des travailleurs de la Commission électorale nationale autonome (Cena) s’est fendu dun communiqué pour fustiger la gestion de la direction générale. Les travailleurs, regroupés en collectif, sont revenus sur plusieurs points tels que : les salaires, les membres retraités, l’assurance maladie ainsi que la gestion du carburant.

Publicités

À travers un mémorandum, le Collectif des travailleurs de la Commission électorale nationale autonome, a exprimé son indignation face à la gestion de la direction générale.
«Nous, agents de la Commission électorale nationale autonome (Cena), constitués en collectif à l’issue de la réunion tenue le mercredi 15 juillet 2020, vous interpellons sur la frustration dont nous faisons l’objet en termes, entre autres, de salaires, d’avantages, de couverture médicale.

Pendant que le coût de la vie devient de plus en plus élevé, et que des institutions ont des grilles salariales très motivantes et continuent de consentir des efforts louables allant dans le sens de revoir à la hausse les salaires de leurs employés pour permettre à ceux-ci de mener à bien leurs missions respectives, l’administration de la Cena, elle, n’a fait aucune action d’envergure et d’importance majeure en matière de salaires pour ses agents. Sinon, elle procède, en de rares fois, à des ajouts infimes et à géométrie variable sur quelques salaires d’agents choisis», enseignent-ils.

Les membres de ce Collectif poursuivent en disant que : «Pour mieux illustrer ces faits, nous pouvons évoquer les ajouts sur salaires intervenus à la suite de la lettre de protestation en date du 21 juin 2017 ayant pour objet “Demande d’intervention pour la régularisation de notre situation professionnelle” que le personnel a adressée au président de la Cena.

Vérifier aussi

Urgent ! Loi d’amnistie : L’ ordre de libération d’Ousmane Kabiline Diatta signé par le doyen des juges (avocat)

L’ordre de libération de Ousmane Kabiline Diatta vient d’être signé par le doyen des juges …