Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64

Changement Climatique: 70% des travailleurs exposés aux risques sanitaires 

Un nombre « stupéfiant » de travailleurs, soit plus de 70% de la main-d’œuvre mondiale, est susceptible d’être exposé aux risques sanitaires liés au changement climatique, et les mesures existantes en matière de sécurité et de santé au travail peinent à faire face aux risques qui en résultent. C’est ce qu’a révélé  l’Organisation internationale du Travail (OIT).

L’organisation internationale du travail (OIT)  souligne que les conséquences sanitaires du changement climatique peuvent inclure le cancer, les maladies cardiovasculaires, les maladies respiratoires, les dysfonctionnements rénaux et les problèmes de santé mentale. Selon le rapport de l’OIT intitulé Assurer la sécurité et la santé au travail à l’heure du changement climatique, le changement climatique a déjà un impact sérieux sur la sécurité et la santé des travailleurs dans toutes les régions du monde.

Publicités

L’OIT estime que plus de 2,4 milliards de travailleurs (sur une main-d’œuvre mondiale de 3,4 milliards) sont susceptibles d’être exposés à une chaleur excessive à un moment ou à un autre de leur travail, selon les chiffres les plus récents disponibles (2020). Calculée en pourcentage de la main-d’œuvre mondiale, cette proportion est passée de 65,5% à 70,9% depuis 2000. En outre, le rapport estime que 18.970 vies et 2,09 millions d’années de vie corrigées de l’incapacité sont perdues chaque année en raison des 22,87 millions de lésions professionnelles imputables à la chaleur excessive, sans compter les 26,2 millions de personnes dans le monde qui souffrent d’une maladie rénale chronique liée au stress thermique sur le lieu de travail (chiffres de 2020). Cancer, maladies respiratoires, etc…

L’impact du changement climatique sur les travailleurs va bien au-delà de l’exposition à une chaleur excessive, indique le rapport, créant une série de risques pour la santé. Le rapport note que de nombreux problèmes de santé chez les travailleurs ont été liés au changement climatique, notamment le cancer, les maladies cardiovasculaires, les maladies respiratoires, les dysfonctionnements rénaux et les problèmes de santé mentale. Ceci inclut :1,6 milliard de travailleurs exposés aux rayons UV, avec plus de 18.960 décès liés au travail chaque année en raison d’un cancer de la peau sans mélanome. 1,6 milliard de personnes susceptibles d’être exposées à la pollution de l’air sur le lieu de travail, entraînant chaque année jusqu’à 860.000 décès liés au travail parmi les travailleurs en extérieur.

Plus de 870 millions de travailleurs agricoles sont susceptibles d’être exposés aux pesticides, avec plus de 300.000 décès attribués à l’empoisonnement par les pesticides chaque année. 15.000 décès liés au travail chaque année en raison de l’exposition à des maladies parasitaires et à transmission vectorielle.

Tenir compte des avertissements

« Il est essentiel que nous tenions compte de ces avertissements. Les considérations en matière de sécurité et santé au travail doivent faire partie intégrante de nos réponses au changement climatique, qu’il s’agisse de politiques ou d’actions », a affirmé Mme Azzi, responsable sécurité de l’OIT. Cette instance  souligne que « travailler dans un environnement sûr et sain est l’un des principes et droits fondamentaux au travail de l’OIT et ajoute pour autant que cet engagement doit être respecter « dans le cadre du changement climatique, comme dans tous les autres aspects du travail »

Le rapport explore également les réponses actuelles des pays, y compris la révision ou la création de nouvelles législations, réglementations et orientations, et l’amélioration des stratégies d’atténuation du climat – telles que les mesures d’efficacité énergétique – dans les environnements de travail. La plupart des cancers de la peau sont causés par une trop forte exposition aux rayons ultraviolets (UV).

Droit et prévention du crime

Un nouveau rapport de l’Organisation internationale du Travail (OIT) met l’accent sur l’utilisation des cadres de sécurité et de santé au travail (SST) pour s’attaquer aux causes profondes de la violence et du harcèlement et pour encourager l’action collective en faveur de meilleurs environnements de travail.

NGOYA NDIAYE

Vérifier aussi

Mamadou Lamine GUEYE de « XALE YON » tire sur le régime: « On ne dirige pas un pays par des slogans »

La période de grâce pour Diomaye et Sonko est-elle arrivée à sa fin ?  Une question …