Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64

Chômage des Jeunes, Violences, Divorces: Les vérités crues de Serigne Babacar Sy Mansour

En marge de la ziarra générale organisée ce dimanche 21 avril à Tivaouane, le Khalif général des Tidianes, Serigne Babacar Sy Mansour, a dans une note, invité les populations à une prise de conscience. Il leur demande de se départir de la violence, de prôner la paix et d’éviter pour les hommes de maltraiter les femmes. 

Tivaouane a accueilli du monde dans le cadre de la 94eme édition de la Ziarra générale qui est un « tremplin pour l’union des cœurs.»  La ville a retrouvé l’ambiance des grands jours à l’occasion de la Ziarra Générale de la Fédération des Dahiras Tidianes du Sénégal, en la mémoire surtout de Seydi Aboubacar Sy – Rta – familièrement appelé Serigne Babacar. Dans son message transmis par son émissaire,  le khalife des Tidianes a demandé aux hommes et à femmes mariées  de mettre l’accent sur la communication de couple. « Nous avons recensé un fort taux de divorce. Ce qui ne milite pas à une bonne image du pays. Il faut éviter les querelles internes et les détails», a-t-il insisté.

Publicités

Sur un autre registre, Serigne Babacar Sy Mansour a abordé la violence dans le pays et le fort taux de chômage. Selon le khalif « l’on assiste à un phénomène relatif à des jeunes qui s’adonnent à la violence qui se termine par un drame. A cela s’ajoute un fort taux de chômage. Il est temps de tenter des solutions et de trouver les mesures idoine afin que les jeunes puissent trouver un emploi décent et que la violence puisse être éradiquée.» Président à la cérémonie, le ministre des transports, El Hadji Malick Ndiaye représentant le président de la République a rappelé que le temporel et le spirituel sont importants dans un pays. Il rappelle que la direction des cultes et des affaires religieuses a été créée par le chef de l’Etat en vue d’encadrer les acquis et accompagner les familles religieuses socle de la stabilité du pays. « Cela existe dans notre projet depuis des années. Bassirou Diomaye Faye a le souhait  de réconcilier les sénégalais avec eux-mêmes avec l’aide des familles religieuses », a-t-il ajouté, rappelant que l’esprit du ‘’Jub, Jubal, Jubanti» aura son effet partout dans le pays. 

Serigne Babacar Sy : un homme de paix et de mesure

S’agissant de l’historique de la ziarra générale c’est grâce au premier khalife du vénéré Seydil Hadji Malick SY (Rta), qui a béni ce grand rassemblement de foi, d’exaltation et de communion des cœurs et des esprits. Toute sa vie durant Serigne Babacar SY (Rta) s’était investi à l’exemple du Messager d’Allah Seyidouna Mouhammed (Psl) car profondément attaché aux préceptes de l’islam avec comme seule constitution le Saint Coran et la Sunna du prophète de l’islam.

Défenseur acharné de la Charihatoul Ahmadiya, modèle d’inspiration, de probité, de sagesse et de générosité, cette grande figure qui appartient à cette élite qui fait honneur à l’islam, a su toute sa vie, demeurer incontestablement l’incarnation de la modestie avec son franc parler, mesuré et riche d’enseignements. Patriote ardent et sincère, affable mais surtout studieux, il est aussi d’une forte personnalité et d’un sens élevé des responsabilités eu égard aux valeurs de l’Ordre Tidiane dont il a remarquablement élargi le cercle des fidèles par la création des Dahiras, et l’édification de mosquées à travers le Sénégal, l’Afrique et le monde entier. Ainsi, le scepticisme des uns et des autres, les querelles partisanes ou de leadership, facteurs de désunion ont été bannis de son idéologie. Il a toujours prêché l’union et l’entente dans la cohésion familiale et communautaire avec une solidarité agissante dans l’intérêt général. Il a assuré la noble mission dont il a été chargé, trente-cinq années durant.

Assurément, raconte un grand dignitaire de la Confrérie : « il ne pouvait en être autrement pour le successeur de Maodo Malick SY dont le khalifat a été très longtemps prédit par le vénéré Cheikh Oumar Foutiyou Tall, grand propagateur de l’Islam et de la Tarikha Tidiane en Afrique. Khalife de l’expansion de l’œuvre de Maodo Malick dont les qualités exceptionnelles reconnues sont restées sources intarissables d’inspiration, d’enseignement dans tous les domaines du Savoir après une vie toute au service du Tout Puissant, Seydi Aboubacar fut un homme de cœur et de mesure, un exemple vivant pour la cause islamique, ne prêchant que l’égalité et le respect entre tous les hommes sans distinction de condition sociale, d’appartenance ethnique ou confessionnelle.

MOMAR CISSE 

 

Vérifier aussi

Coopération culturelle/ SENEGAL-ESPAGNE : Un graffiteur et un pianiste en agents de renforcement de l’axe Dakar-Madrid

 Deux artistes espagnols de renom, un graffiteur et un pianiste, séjournent actuellement au Sénégal, dans …