Climat et environnement: Qu’est-ce que l'Assemblée des Nations Unies
Climat et environnement: Qu’est-ce que l'Assemblée des Nations Unies

Climat et environnement: Qu’est-ce que l’Assemblée des Nations Unies pour l’Environnement et pourquoi est-ce important ?

Tous les deux ans, les 193 États membres des Nations Unies se retrouvent pour discuter des enjeux environnementaux auxquels la planète est confrontée. Cet événement, c’est l’Assemblée des Nations Unies pour l’Environnement (ANUE), dont la sixième édition se tient du 26 février au 1er mars à Nairobi, au Kenya.

Cette Assemblée est une sorte de « parlement mondial de l’environnement », qui a pour objectif de définir les priorités des politiques environnementales et d’élaborer une législation internationale en la matière.

Publicités

Pourquoi cette Assemblée est-elle importante ?

Cette sixième Assemblée de l’environnement rassemble un nombre record de 6.000 délégués, dont sept chefs d’État, 139 ministres et vice-ministres, ainsi que des experts, des militants et des représentants de l’industrie.

Créée en 2012 à la suite de la Conférence des Nations Unies sur le développement durable (Rio+20) au Brésil, l’ANUE représente une nouvelle ère du multilatéralisme. Depuis sa création, les questions environnementales se voient accorder le même niveau d’importance que des préoccupations mondiales telles que la paix, la sécurité et la santé.

Au fil des ans, l’ANUE a approuvé d’importantes résolutions couvrant une gamme diversifiée de sujets tels que la lutte contre le trafic illégal d’espèces sauvages, la protection de l’environnement dans les zones de conflit armé, la mobilité urbaine durable, etc.  Grâce aux discussions de la session 2022 de l’Assemblée pour l’environnement, des négociations ont été entamées en vue de créer le premier instrument international juridiquement contraignant visant à mettre fin à la pollution plastique, qui devrait être prêt d’ici la fin de 2024.

Les enjeux de cette 6ème Assemblée ?

Le thème central de l’Assemblée des Nations Unies pour l’Environnement (ANUE-6) sera les accords multilatéraux sur l’environnement et la manière dont ils peuvent aider à surmonter la triple crise planétaire du chaos climatique, de la perte de biodiversité et de la pollution. Malgré les défis socio-économiques engendrés par la pandémie de COVID-19 et les tensions géopolitiques actuelles, les deux dernières années ont été marquées par des avancées significatives dans la coopération environnementale.

Par exemple, en 2022, l’Assemblée générale des Nations Unies a reconnu le droit universel de l’Homme à un environnement propre, sain et durable, ouvrant ainsi la voie à des changements constitutionnels et juridiques nationaux en faveur de l’environnement et de l’humanité. La même année, le Cadre mondial pour la biodiversité Kunming-Montréal a été approuvé, mettant en place des mesures visant à protéger un million d’espèces animales et végétales en voie d’extinction.

En juin 2023, les 193 États membres des Nations Unies ont signé le traité sur la haute mer, une initiative visant à préserver la biodiversité marine dans les zones situées au-delà des juridictions nationales.

Un moment clé a été atteint lors de la Conférence sur le climat, la COP28, en novembre dernier, avec l’annonce d’un accord tant attendu sur le financement des « pertes et dommages » pour les pays vulnérables touchés par le changement climatique. Ces succès seront au cœur des discussions de l’ANUE-6, qui consacrera une journée à l’examen de ces réalisations, tout en explorant la manière dont les gouvernements peuvent prendre des mesures concrètes et unifiées, notamment en assurant un financement adéquat, pour mettre en œuvre les accords multilatéraux signés.

En même temps, l’ANUE-6 ne se concentrera pas seulement sur les nouveaux engagements, mais aussi sur le respect de tous ceux qui existent déjà.

Vérifier aussi

Incendie de Notre-Dame de Paris : Cinq ans (05) après, la cathédrale prépare sa réouverture

Cinq ans après l’incendie qui a ravagé Notre-Dame de Paris, le 15 avril 2019, les …