Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64

COP28: Plus de 40 millions de professionnels de la santé exigent des mesures audacieuses

Lors de la toute première Journée de la santé lors d’une COP, plus de 40 millions de professionnels de la santé du monde entier se sont joints à l’appel à l’action lancé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et les organisations de la société civile pour donner la priorité à la santé dans les négociations sur le climat à la COP28.

L’inaction climatique coûte des vies et a un impact sur la santé chaque jour. Les agents de santé exigent une action immédiate et audacieuse pour éliminer progressivement les combustibles fossiles, passer à des énergies propres, renforcer la résilience et soutenir les personnes et les communautés les plus vulnérables aux impacts du changement climatique. Ils insistent pour qu’il n’y ait plus de retards, plus d’excuses ; exhortant à l’action et à la justice maintenant, pour un avenir sain pour tous.

Publicités

« Face aux défis urgents posés par la santé et le changement climatique, les professionnels de la santé s’unissent dans tous leurs efforts pour améliorer les résultats en matière de santé et faire face aux crises climatiques », a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’Organisation mondiale de la santé. « Cela nous incite tous à contribuer à un monde plus sain et plus résilient pour les générations à venir. »

L’année 2023 a été marquée par une recrudescence alarmante des catastrophes liées au climat, notamment des incendies de forêt, des vagues de chaleur et des sécheresses, entraînant des déplacements de populations, des pertes agricoles et une pollution atmosphérique accrue. La crise climatique actuelle a considérablement accru le risque de maladies mortelles telles que le choléra, le paludisme et la dengue.

Mobilisation mondiale sans précédent pour la santé à la COP28

L’OMS et plus de 40 millions de professionnels de la santé appellent les gouvernements à respecter les engagements qu’ils ont déjà pris, à respecter l’Accord de Paris, à accélérer l’élimination progressive des combustibles fossiles et à relever leurs ambitions pour un avenir plus sain, plus juste et plus vert pour l’humanité.

Des systèmes de santé solides et résilients sont indispensables pour protéger la population des effets négatifs du changement climatique sur sa santé. La construction de systèmes de santé résilients au changement climatique et à faibles émissions de carbone pour protéger les vies actuelles et futures doit être considérée comme l’une des priorités de l’action et du financement climatiques aux niveaux local, national et mondial.

Les ministres de la Santé du monde entier ont approuvé la Déclaration de la COP28 sur le climat et la santé, soutenue par 120 pays. Cela met en évidence les graves implications du changement climatique sur la santé, souligne le rôle essentiel de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) et de l’Accord de Paris, et souligne le besoin urgent de travailler en collaboration pour affronter les liens entre le changement climatique et la santé. Il reflète une compréhension commune de l’urgence de l’action climatique pour la santé et suscite l’espoir d’un engagement mondial plus important en faveur d’un avenir plus sain et plus résilient pour tous.

L’urgence de financer des systèmes de santé résilients au changement climatique

L’engagement en faveur d’une planète plus saine nécessite un engagement en faveur de mécanismes de financement qui soutiennent des systèmes de santé résilients au climat et des initiatives durables. Il est essentiel de discuter de l’urgence d’agir, mais également de veiller à ce que les engagements financiers soient à la hauteur du défi.

Ne recevant actuellement que 0,5 % du financement climatique mondial, le secteur de la santé exige une augmentation substantielle de ses ressources. Augmenter le soutien financier est non seulement justifié, mais essentiel pour faire face efficacement aux crises sanitaires actuelles et à un paysage sanitaire mondial en évolution.

Alors que le secteur de la santé est confronté à des défis sans précédent, une action urgente est nécessaire pour combler le grave déficit financier. En multipliant les financements, nous renforçons la capacité du secteur à innover, à s’adapter et à fournir des soins optimaux, garantissant ainsi une infrastructure de santé résiliente face aux défis d’aujourd’hui et aux incertitudes de demain.

L’engagement de l’OMS sur le climat et la santé

L’OMS salue les efforts de la présidence de la COP28 pour mettre en lumière l’urgence sanitaire et fournir une plateforme de haut niveau pour le climat et la santé lors de cette conférence, notamment lors de la première Journée de la santé et de la conférence ministérielle sur le climat et la santé. L’OMS s’engage à travailler aux côtés des partenaires et des donateurs pour garantir une mise en œuvre efficace des priorités énoncées dans la Déclaration.

L’Alliance pour une action transformatrice sur le climat et la santé (ATACH), dirigée par l’OMS, est une plateforme mondiale qui rassemble plus de 75 pays qui se sont engagés dans des initiatives en faveur de systèmes de santé durables, résilients au climat et à faibles émissions de carbone (promues par le Royaume-Uni de Grande-Bretagne). et l’Irlande du Nord en tant que président de la COP26), aux côtés de partenaires, de donateurs bilatéraux et de chercheurs. L’OMS veillera à ce qu’ATACH adhère aux priorités incluses dans la déclaration et soutienne sa mise en œuvre efficace.

En outre, l’OMS s’engage à renforcer son portefeuille de changements climatiques et de santé en intégrant le changement climatique comme une priorité de tous ses programmes à travers ses fonctions essentielles de leadership, de données factuelles et, surtout, de mise en œuvre dans les pays.

L’OMS affirme son engagement en faveur de la santé mondiale et de l’action climatique, en promettant son soutien aux ministères de la santé du monde entier.

Vérifier aussi

Motion de censure : Encore des débats qui polluent l’atmosphère

On aime sans doute les débats qui polluent l’atmosphère. Le débat sur la motion de …