Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64

Crise à l’APR et révolte des jeunes en banlieue : Macky Sall interpellé

L’emploi des jeunes au Sénégal est un enjeu majeur et ancien qui, notamment sous la pression des actualités sociales, politiques, démographiques et de la crise économique, devient un sujet préoccupant et fortement pris en considération par les politiques, les associations de jeunes, les acteurs locaux. Au Sénégal, le chômage provoqué par la crise de la Covid-19 touche particulièrement les jeunes des quartiers défavorisés, généralement peu qualifiés. La question a été au cœur d’un débat posé par ALBES en banlieue dakaroise ce week-end.

Publicités

Aller vers une société plus solidaire, redonner confiance aux jeunes, c’est d’abord être capable de réduire de manière significative le chômage chronique des jeunes et construire un modèle de développement plus riche en emplois et porteur de plus de cohésion sociale et de stabilité. La résorption progressive du chômage des jeunes doit être pour les autorités de l’Etat, la pierre philosophale et le baromètre de leur politique de progrès. De sa réussite dépendra largement l’adhésion des Sénégalais au Plan Sénégal Emergent mis en place par Son Excellence le Président MACKY SALL. c’est ce que les Ambassadeurs de Lamine Diouf en Banlieue ont compris en initiant une journée de concertation avec les jeunes avec comme théme « waxtaan ak ndaw gni » (dialoguer avec les jeunes). Il s’agit pour les camarades de Issa Camara membre de la mouvance présidentielle d’écouter, de s’écouter et de décider.

Birame Faye ancien Directeur de l’ANEJ, une structure qui avait été créé pour la promotion de l’emploi des jeunes, a demandé les jeunes à la patience et faire confiance au Président de la République qui dit avoir compris. « Le Président Macky Sall est né après les indépendances, a fait l’école publique comme vous, il a grandi dans les quartiers et dans les régions, donc il comprend et sait très bien cette situation que vivent les jeunes surtout avec cette pandémie. Mais, le président qui a gravis tous les échelons avant d’être Président a posé des actes concrets pour la jeunesse. Et va continuer à le faire » a dit Mr Faye devant les nombreux militants et responsables du parti APR qui se sont retrouvés dans la salle Teen Bi de Thiaroye au cœur de la banlieue qui a été envahi par les jeunes mobilisés par ALBES.

« En effet, les sénégalais diplômés ou pas rencontrent des freins qui les éloignent du marché de l’emploi, retardant ainsi leur insertion sociale et professionnelle. Ces freins sociaux tiennent en grande partie à l’inadéquation entre l’offre et la demande, mais aussi à la problématique de l’absence de qualification professionnelle, qui pose la question du fossé existant entre l’offre de formation et les exigences du monde du travail » relève Birame Faye.

Membre de la task-force Républicaine, Birane Faye appelle les responsables du parti à l’union et invite Albes à poursuivre son combat comme le souhaite Mamadou Lamine Diouf qui a posé un acte concret en transférant sa structure en outil économique. En effet, une unité de production sera installée dans la banlieue très prochainement et devra permettre à l’insertion de plusieurs jeunes.

Vérifier aussi

« L’homosexualité est tolérée au Sénégal » : Ousmane Sonko immole encore la vérité (Par Moustapha Diakhaté)

Au Sénégal, l’homosexualité n’est pas tolérée. Elle est interdite. C’est un délit. L’homosexualité est juridiquement …