Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
KADERO

Déclaration de Politique Générale d’Ousmane Sonko: Le Mouvement National pour la Défense des Intérêts du Sénégal (MONDIS) appelle au respect des institutions

Le Bureau politique du Mouvement National pour la Défense des Intérêts du Sénégal a suivi avec beaucoup d’attention les deniers développements se rapportant à la déclaration de politique générale du Premier ministre Ousmane Sonko.

Même s’il est question du règlement intérieur de l’Assemblée nationale pour justifier l’absence du Premier ministre à l’hémicycle pour présenter les orientations du nouveau gouvernement, il n’en demeure pas moins que le MONDIS appelle au respect des institutions de la République.

Publicités

À ce titre, le chargé de la communication du Mouvement National pour la Défense des Intérêts du Sénégal appelle le Président de l’Assemblée nationale, le Bureau et les parlementaires à réunir conditions optimales pour permettre au chef du gouvernement de présenter sa DPG.

Le MONDIS qui a activement milité pour le changement, rappelle que son action politique s’inscrit exclusivement dans la sauvegarde des intérêts des citoyens Sénégalais. C’est pourquoi, le MONDIS ne saurait cautionner une déclaration de politique générale tenue en dehors de la représentation nationale qu’est l’Assemblée nationale.

Par ailleurs, le MONDIS tient à dénoncer la léthargie qui a fini de s’installer aussi bien au sein de l’administration, qu’au niveau des services publics. Selon le constat du MONDIS « rien ne marche pour le moment et les activités sont pratiquement au ralenti au Sénégal ». En effet, l’écrasante majorité des Sénégalais reste encore sur sa faim par rapport aux engagements électoralistes portant sur les réponses concrètes à apporter pour solutionner les préoccupations des compatriotes. Au demeurant, le MONDIS se félicite des actes déjà posés par le président de la République en termes de baisse du coût des intrants agricoles, la diminution des prix de certaines denrées. Mais, l’État doit aller plus loin afin de permettre aux Sénégalais de mieux maîtriser leur pouvoir d’achat.

Mamadou SALL 

Vérifier aussi

telechargement 4 5

Aprés 100 jours au pouvoir: Les premières réformes de Bassirou Diomaye Faye

Après 100 jours à la tête du Sénégal, le président Bassirou Diomaye Faye est confronté …