Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64

Education au Sénégal: Nommé Ministre, Moustapha Mamba Guirassy promet une refonte radicale

Le Professeur Moussa Baldé, Ministre de l’Education Nationale passe le temoin à Moustapha Mamba  Guirassy. Cette cérémonie de passation de service qui s’est tenue ce jeudi à Diamniadio a vu la participation des Organisations non gouvernementales qui s’activent dans le secteur éducatif , des partenaires techniques et financiers, des syndicats de l’éducation et des associations de parents d’élèves .

Le nouveau ministre sénégalais de l’Éducation nationale, Moustapha Mamba Guirassy, a mis en lumière l’impératif d’une réforme totale du système éducatif. Appelant à une ‘transformation en profondeur’, il envisage l’avènement de ‘l’école du futur’ pour répondre aux défis contemporains. Guirassy aspire à remodeler l’éducation en y intégrant les valeurs culturelles et sociales sénégalaises, afin de préparer la jeunesse aux mutations économiques imminentes, notamment l’impact de l’intelligence artificielle sur le marché du travail

Publicités

L’accent mis sur les valeurs nationales et sur l’implication sociale marque la vision du ministre pour une éducation renforcée, tout en recherchant une collaboration continue avec son prédécesseur et les anciens ministres, pour bénéficier de leur expérience. Le message est clair : il est temps d’unir les forces pour une refonte qui répond aux attentes pressantes de la société sénégalaise, avec l’appui souligné du président Bassirou Diomaye Diakhar Faye.

Cette cérémonie de prise de fonction fut également l’occasion pour les différents acteurs du secteur de l’éducation, y compris la société civile, les syndicats et les parents d’élèves, d’exprimer leur espoir de voir se concrétiser cette promesse de transformation. L’aspiration collective à une éducation innovante et adaptée aux exigences globales actuelles était palpable.

Vérifier aussi

Mamadou Lamine GUEYE de « XALE YON » tire sur le régime: « On ne dirige pas un pays par des slogans »

La période de grâce pour Diomaye et Sonko est-elle arrivée à sa fin ?  Une question …