Emigration Clandestine « BARSA » OU « BARSAX »: BBY invite les jeunes à revenir à la raison
Emigration Clandestine« BARSA » OU « BARSAX »: BBY invite les jeunes à revenir à la raison

Emigration Clandestine: La marine marocaine sauve 415 migrants en provenance du Sénégal

La marine marocaine a porté secours à deux pirogues parties du Sénégal transportant un total de 415 personnes à bord. Ces embarcations visaient les îles espagnoles des Canaries, mais ont dérivé en direction des côtes sahraouies près de Dakhla. Malheureusement, plusieurs passagers ont perdu la vie lors de ces voyages périlleux.

Au-delà du chômage endémique dans lequel ils se retrouvent, la précarité n’avait pas fini de ronger une partie de la jeunesse sénégalaise. Voilà qu’elle voulait retrouver le chemin des amphithéâtres, le temps d’emmagasiner les diplômes ou simplement récolter des crédits rien que pour passer à un niveau supérieur, les Universités leur sont fermées. Partir semble être pour eux une alternative. Par la mer ou par le désert, l’essentiel pour eux, c’est de quitter le pays.

Publicités

La première pirogue, ayant quitté Kafountine, a été en mer pendant 20 jours. Elle a manqué de carburant après seulement six jours et ses passagers ont survécu sans nourriture ni eau pendant quatorze jours. Beaucoup d’entre eux sont morts pendant le trajet, dont huit originaires de Bassoul. Seules trois dépouilles ont été retrouvées, et les survivants sont actuellement dans des centres au Maroc.

Une deuxième pirogue, partie du Sénégal six jours plus tôt, comptait 274 passagers, incluant 200 Sénégalais, 66 Gambiens, trois Guinéens, deux Maliens, et un Sierra-Léonais. Medi1News, une source médiatique marocaine, rapporte deux décès parmi ces migrants.

Déjà, deux jours auparavant, des embarcations en provenance de Kayar et Kanfoutine avaient été arraisonnées. 189 migrants, dont 18 femmes et 29 mineurs, avaient été sauvés, mais trois corps sans vie avaient aussi été repêchés. Ces personnes cherchaient à rejoindre les Canaries mais ont rencontré de graves difficultés en mer.

Vérifier aussi

Urgent! La Culture sénégalaise en deuil : Aida Dramé de « Daaray Kocc » n’est plus

C’est une triste nouvelle qui est tombée hier touchant le monde de la Culture sénégalaise. …