Empoisonnement de l'épouse d'un chef du renseignement: L'Ukraine soupçonne la Russie
Empoisonnement de l'épouse d'un chef du renseignement: L'Ukraine soupçonne la Russie

Empoisonnement de l’épouse d’un chef du renseignement: L’Ukraine soupçonne la Russie

Kiev soupçonne Moscou d’avoir empoisonné l’épouse du patron du renseignement ukrainien, Kyrylo Boudanov, au mercure et à l’arsenic. Marianna Boudanova a été hospitalisée et reçoit un traitement depuis plus d’une semaine. Kyrylo Boudanov a lui-même échappé à plus d’une dizaine de tentatives d’assassinat, avait alerté son service en septembre.

L’ Ukraine  y voit la signature de la  Russie . Kiev soupçonne Moscou de l’ empoisonnement de l’épouse du chef du renseignement militaire ukrainien (GUR), Kyrylo Boudanov, a indiqué ce mardi , un porte-parole de cette structure, Andriï Ioussov.  « C’est l’hypothèse principale », a-t-il dit, assurant qu’il s’agissait non pas d’un accident mais d’un empoisonnement délibéré aux métaux lourds, « notamment le mercure et l’arsenic ». Selon Andriï Ioussov, c’est bien Marianna Boudanova et non son mari, qui « était la cible ». « Il est tout simplement impossible d’atteindre directement le commandant (Boudanov) de cette manière », a estimé le porte-parole. 

Publicités

Des traces de métaux lourds ont été par ailleurs découvertes chez « plusieurs » collaborateurs du renseignement militaire, a confirmé Andriï Ioussov, sans donner d’autres détails. La Russie n’a pour l’heure pas réagi à ces accusations.

Du poison dissimulé dans des aliments

Marianna Boudanova, qui conseille le maire de Kiev Vitali Klitschko , a été hospitalisée « il y a plus d’une semaine », a précisé Andriï Ioussov. Il est en revanche impossible pour l’instant d’établir la date exacte de l’empoisonnement car « l’attentat a peut-être été prolongé dans le temps », a fait valoir le porte-parole. « Visiblement, sa vie n’est pas en danger », a indiqué mercredi le correspondant de France 24 à Kiev, Gulliver Cragg. 

Plus tôt dans la journée de mardi, une source au sein du renseignement avait confirmé à l’AFP que Marianna Boudanova souffrait d’une intoxication aux métaux lourds et recevait un traitement. « Leur présence peut indiquer une tentative délibérée d’empoisonnement », selon une source au sein du renseignement citée par le site d’information Babel.

Plus de dix tentatives d’attentat

Deux mois plus tôt, le porte-parole du service de renseignement Andriï Ioussov a affirmé que Kyrylo Boudanov avait été visé par « plus de dix » tentatives d’attentat. Des bombes avaient notamment été placées dans sa voiture en 2019, une opération qui aurait été orchestrée par les services russes de sécurité ( FSB ), selon le procureur général ukrainien.

La Russie a été accusée à maintes reprises d’empoisonner des adversaires du Kremlin ou des transfuges, à l’intérieur comme à l’extérieur de ses frontières, même si elle a toujours nié ces faits.

Vérifier aussi

ISRAËL-HAMAS

GUERRE ISRAËL-HAMAS: Indignation internationale après des tirs israéliens sur une foule affamée à Gaza

Les condamnations internationales se multiplient après la mort annoncée par le Hamas de plus de …