Emprisonnement des femmes: 22,13% des cas sont dus à l'infanticide
Emprisonnement des femmes: 22,13% des cas sont dus à l'infanticide

Emprisonnement des femmes: 22,13% des cas sont dus à l’infanticide

L’infanticide figure parmi les cinq (5) motifs d’incarcération des femmes au Sénégal, soit 22,13% des causes d’emprisonnement. La vulnérabilité économique, l’exclusion sociale et la peur de la récrimination sont autant de facteurs qui expliquent la commission d’un infanticide. The African Population and Health Research Center (APHRC) a publié une étude sur la question.

The African Population and Health Research Center (APHRC) a mené une étude sur l’infanticide au Sénégal, dénommée «Ethnographie de l’infanticide au Sénégal : expériences et mécanismes de pénalisation». Les enquêtes ont été faites dans la région de Dakar notamment dans les maisons d’arrêt pour femmes de Libertés 6 et Rufisque, dans les Tribunaux et en banlieue. Il ressort de cette étude, réalisée entre mai 2021 et janvier 2022, que l’infanticide figure parmi les cinq (5) motifs d’incarcération des femmes au Sénégal, soit 22,13% des causes d’emprisonnement. 19 femmes ont été enquêtées, pour une moyenne d’âge comprise entre 25 et 30 ans.

Publicités

Les conclusions de l’étude sont aussi que les femmes qui tombent enceintes et qui finissent par commettre l’infanticide sont en majorité non instruites ou ont un cycle limité aux études primaires. Leur travail est très souvent informel. Elles sont vendeuses ambulantes, élèves ou étudiantes qui dépendent de leurs familles ou simplement des sans-emplois. Selon l’étude, à cause de leur précarité économique, les femmes mènent des transactions qui découlent assez souvent sur une grossesse.

L’enquête montre, par ailleurs, qu’il y a un silence autour des cas de viols qui aboutissent à des grossesses non désirées. Les filles sont accusées, parfois, d’avoir provoqué leur grossesse. L’intimidation au sein de la famille, pour garder le silence, et les doutes sur les propos avancés par les victimes, sont autant de facteurs qui expliquent les infanticides. Ce qui pousse les filles à commettre l’infanticide ce sont également les grossesses non planifiées, la crainte de l’humiliation, le rejet de la grossesse par le partenaire et la violence sexuelle. L’isolement et les privations associées aux grossesses pré ou extra maritales, sont autant de facteurs qui expliquent le recours à l’infanticide.

Les causes de l’infanticide sont en outre liées à une fragilité des liens sociaux et familiaux, avec des filles issues de familles polygames où régnaient une grande rivalité et des conflits récurrents. Elles sont élevées dans des familles monoparentales, du fait de divorces ou de décès de l’un des parents.

Vérifier aussi

Rubrique juridique : La rédaction de la plainte

DEMARCHE POUR LA PLAINTE La plainte n’obéit à aucune forme. Pour déposer sa plainte : L’individu effectue son dépôt …