am

Enquête sur les émeutes de Mars : Amnesty presse Macky

La secrétaire générale de Amnesty International, Agnès Callamard, a fait le bilan ce vendredi 28 octobre de sa visite en Afrique de l’Ouest notamment au Sénégal.

Elle a lancé un appel à la ‘’célérité’’ et à la ‘’transparence’’ dans les enquêtes menées par les autorités sénégalaises sur les violences meurtrières survenues en mars 2021 et en juin 2022 au Sénégal, a constaté l’APS, vendredi, à Dakar.

‘’Les violences exceptionnelles de mars 2021 (…) n’ont toujours pas donné lieu à des inculpations. Il s’agit, ici, du nombre de morts le plus important durant des manifestations depuis une génération au Sénégal’’, a déclaré Agnès Callamard, la secrétaire générale d’Amnesty International.

Selon elle, 14 personnes ont été tuées lors des manifestations de 2021.  ‘’Nous avons appelé les autorités sénégalaises à témoigner davantage de célérité et de transparence, s’agissant des enquêtes sur ces personnes tuées’’, a ajouté Mme Callamard lors d’une conférence de presse à Dakar.

Amnesty International ‘’n’a pas l’assurance que les enquêtes avancent’’, a fait valoir sa secrétaire générale, qui effectue une tournée en Afrique de l’Ouest depuis le 16 octobre.

Les autorités sénégalaises ont ‘’fait valoir la volonté d’apaisement, à travers notamment la libération des personnes arrêtées durant les manifestations’’, a dit Agnès Callamard en présence de la directrice d’Amnesty International en Afrique de l’Ouest et du Centre, Samira Daoud, et du directeur exécutif d’Amnesty Sénégal, Seydi Gassama.

Mme Callamard estime que ‘’la vérité sur les faits et la justice pour les familles des victimes ne doivent faire l’objet d’aucun arrangement’’.

L’organisation de défense des droits de l’homme qu’elle dirige va ‘’continuer sa campagne, afin que justice soit rendue aux victimes’’, a-t-elle assuré.

Treize personnes ont été tuées et quelque 590 autres blessées lors des manifestations consécutives à l’interpellation de l’opposant Ousmane Sonko, en février et mars 2021, dans plusieurs villes du pays, selon un bilan du gouvernement.

 

A propos de Mohamed

Check Also

IMG 20230130 WA0052

El Hadji Malick Gueye (Lat Mingué): » Bougane Gueye doit revenir sur terre car il ignore tout du TER…)

Après sa sortie sévère sur le Train Express Régional (TER), Bougane Gueye Dany essuie de …

One comment

  1. Que le Président Macky Sall ne réponde pas à cette chose appelée Agnès Callamard. On a aucun compte à rendre à Amnesty ou autre organisation des Blancs. Une posture qui rappelle celle de Faidherbe. Si le gouvernement du Sénégal a des réponses à donner, ce sera au peuple sénégalais. Amnesty vous et vos larbins africains ayez du respect à l’Afrique, si vous êtes de bonne foi, demandez des comptes à POUTINE sinon fermez-là

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rewmi Actu

GRATUIT
VOIR