Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
cheikh mbow cosydep 2

Examens et Concours au Sénégal : Cheikh MBOW, Directeur Exécutif du COSYDEP » Il.faut revoir globalement les examens et concours ».

Le Directeur exécutif de la Cosydep est formel. Pour Cheikh Mbow, le système éducatif a besoin d’évaluations fiables des apprentissages afin de soutenir les parcours scolaires des élèves. . Et pour cela, il demande une réflexion globale et holistique permettant d’aller vers une refondation du système éducatif et surtout de revoir globalement les examens et concours dans la perspective de la révision des curricula.

A quelques semaines du concours d’entrée en 6e, des examens du CFEE, du Bac et du BFEM, il est important de réinterroger notre système d’évaluation puisqu’il permet d’apprécier la qualité et l’efficacité de notre système d’enseignement. Il faut avouer que les systèmes éducatifs ont besoin d’évaluations fiables des apprentissages afin de soutenir les parcours scolaires des élèves, de garantir la souveraineté en matière de production de données à caractère scientifique en vue de se préparer aux exercices de comparaisons nationales, régionales et internationales. Il reste aussi clair que chaque élève doit bénéficier des meilleures conditions d’enseignement, ce qui contribue à garantir une égale chance de réussite à tous les enfants.

Publicités

La réussite doit être la règle ; l’échec l’exception. Ces préoccupations invitent à adresser profondément la problématique liée à l’actualisation du dispositif d’évaluation dans une logique de pédagogie de la réussite, de renforcement du dispositif d’orientation pour intégrer les profils, les talents et aptitudes mais aussi de cohérence du dispositif organisationnel en plus de l’exigence de réinterroger le FAEC (Fonds d’Appui aux Examens et Concours).

Selon Cheikh MBOW, il faut une réflexion globale et holistique. Il faut lancer le processus de refondation du système éducatif, revoir globalement les examens et concours dans la perspective de la révision des curricula, repenser la pertinence du concours d’entrée en 6e en lien avec les exigences d’un cycle fondamental, envisager l’académisation de l’examen du CFEE en tenant compte du niveau culturel de notre pays.

Pour ce qui est du BFEM qui sanctionne la fin du cycle fondamental, il faudra réfléchir aux conditions d’une plus grande responsabilisation des académies dans l’organisation et envisager la possibilité d’une réforme qui revalorise à la fois les apprentissages ponctuels et les évaluations formatives. Pour cet examen, il semble nécessaire de maintenir le principe de la double correction pour garantir la fiabilité des résultats de l’évaluation et éviter toute forme de concurrence entre académies

Vérifier aussi

IMG 20240616 WA0013

Renégociation des contrats pétroliers au Sénégal: Pr Samuel Patrice Badji donne la recette

Il est fort possible que les contrats pétroliers puissent être renégocié. Une information qui semblent …