Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
image1170x530cropped 1

Gaza : Quelque 30.000 personnes fuient quotidiennement Rafah

Depuis qu’Israël a commencé à faire avancer ses troupes vers l’est de Rafah et à intensifier ses attaques sur la ville lundi dernier, quelque 110.000 Palestiniens ont fui cette partie de la bande de Gaza en quête de sécurité, ont indiqué vendredi des agences des Nations Unies.

Alors que la ville de Rafah est menacée d’un assaut à grande échelle par l’armée israélienne, ces Gazaouis se dirigent généralement vers des zones qu’ils jugent moins dangereuses sur l’étroit territoire palestinien. Selon le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA), quelque 30.000 personnes fuient la ville chaque jour . « La plupart de ces gens ont déjà dû se déplacer à 5 ou 6 reprises » depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas, a déclaré depuis Rafah, Georgios Petropoulos, le Chef du bureau d’OCHA à Gaza, lors d’un point de presse régulier de l’ONU à Genève.

Publicités

Jeudi, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) estimait sur le réseau social X à 80.000 le nombre de personnes ayant fui Rafah « depuis que les forces israéliennes ont intensifié leurs opérations le 6 mai ».

« Partout où vous regardez, des familles fuient »

Alors que les bombardements des forces israéliennes s’intensifient à Rafah et « un nuage de fumée noire persiste au sud de Gaza suite aux bombardements intensifiés toute la nuit et tôt le matin », les déplacés ne savent pas parfois où se réfugier. Selon l’UNRWA, où qu’ils aillent, ces Gazaouis sont confrontés à la menace permanente des attaques israéliennes.

Sur le terrain, les Gazaouis qui ont déjà été déplacés le sont à nouveau, se déplaçant vers l’ouest Rafah ou ailleurs. « Mais le danger est également là », prévient l’UNRWA. « Aucun endroit de la bande de Gaza n’est sûr et les conditions de vie sont atroces », a alerté sur le réseau social X, l’UNRWA, appelant une nouvelle fois à un « cessez-le-feu immédiat ».

Les dernières images de Rafah fournies par l’UNRWA montrent un flux constant de personnes quittant l’est de la ville avec des voitures, des motos et des charrettes à ânes chargées de leurs biens, en réponse aux ordres d’évacuation de l’armée israélienne. Comme pour mieux montrer les mouvements de populations, une porte-parole de l’UNRWA a décrit comment Rafah est en train de se vider de ses habitants. « Hier (jeudi) après-midi, à l’ouest de Rafah, cette zone située près de la barrière frontalière égyptienne était saturée d’abris de fortune, mais elle est aujourd’hui visiblement plus vide », a détaillé Louise Wateridge, relevant que « partout où vous regardez, des familles fuient ». Selon l’UNRWA, les familles ont ainsi continué à faire leurs bagages et à se déplacer tout au long de la soirée, rendant les routes « encombrées ».

Vérifier aussi

image1170x530cropped

Paix et Sécurité: Les violations commises à l’encontre des enfants dans les conflits armés ont connu une augmentation « choquante » en 2023, déplore l’ONU

La violence contre les enfants pris dans les conflits armés a atteint des « niveaux extrêmes » …