Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
telechargement 7 13

Gestion du Fonds de développement du service universel des télécommunications (FDSUT) : Le Restic exige son audit

Le Rassemblement des entreprises du secteur des technologies, de l’information et de la communication (Restic) souhaite un audit du Fonds de développement du service universel des télécommunications (Fdsut). Car la «fracture numérique demeure plus que jamais au Sénégal» et le Fonds n’a pas un réel impact sur l’écosystème numérique. 

Une évaluation exhaustive des outils et programmes de lutte contre la fracture numérique et digitale au Sénégal. C’est ce qu’exige le Rassemblement des entreprises du secteur des technologies, de l’information et de la communication (Restic).

Publicités

Dans un communiqué, il prend le lancement de la 5G comme prétexte pour exiger «l’évaluation et l’audit exhaustif du Fonds de développement du service universel des télécommunications (Fdsut)». «La fracture numérique demeure plus que jamais au Sénégal, des zones grises et même des zones rouges demeurent au Nord et au Sud du pays, malgré le taux de pénétration (plus de 90%) très avancé du mobile et la disponibilité du courant électrique (65%) pour l’accès universel électrique», lit-on dans le communiqué.

Fort de ce constat, le Restic affirme que «l’accès à internet et aux données n’est pas uniforme sur tout le territoire et c’est un handicap majeur pour le déploiement des startups et des initiatives à valeur ajoutée comme l’e-sante et l’e-administration dans nos terroirs de l’intérieur. Dakar jouit des services mobiles de dernière génération, ce qui n’est pas le cas à Touba, à Ziguinchor, à Kaolack, à Kolda ou à Kédougou». Ainsi, le Restic plaide pour «une restructuration urgente et en profondeur du Fdsut, après bien entendu une évaluation et un audit exhaustif des mécanismes du fonds et de sa trésorerie. C’est un fonds sans contribution majeure dans l’écosystème du numérique». Et ce n’est pas la seule revendication.

Le Restic exige du ministère de l’Economie numérique, la même évaluation des licences de téléphonie rurale (la seule qui existe à Matam) et d’accélérer la mise en place, ici dans notre pays, des opérateurs d’infrastructures dans les télécoms pour plus d’emplois et d’investissements en capital et technologie dans le secteur globalement.

 

Vérifier aussi

telechargement 9 7

Exploitation du Gaz et Pétrole Sénégalais : L’État dévoile comment il compte dépenser les recettes de 2025 à 2027

Le Sénégal est maintenant parmi les pays producteur de Pétrole et de Gaz. En phase …