GO: Akon et l’Etat ? C’est fini !

De son père Mor Dogo Thiam, un batteur sénégalais, historien de la culture, et consultant en divertissement, Alioune Badara Thiam dit Akon, n’aura retenu qu’une chose : le divertissement.

Pour son job et pour sa philosophie. Tout le reste, c’est la débrouille et de l’arnaque sophistiquée pour un artiste de son rang.

Publicités

Par exemple, s’il avait respecté les termes de la convention signée avec la SAPCO, les autorités allaient pouvoir en cette fin d’année, réceptionner la première phase d’«Akon city» son projet immobilier vendu en grandes pompes sur les 55 hectares à Mbodiène que l’État lui avait attribués contre des investissements estimés à 6 milliards de dollars.

Mais puisque tout cela n’était que combine et vent, son agrément lui a été retiré comme cela s’est aussi passé en Ouganda, avec l’autre faux projet de  » Akon-City. Mais pourquoi certaines personnes ne parviennent jamais à étancher leur soif d’argent ou de pouvoir, même si elles sont déjà milliardaires et hyper puissantes ?

Sebé

Vérifier aussi

GO: « So Allah diabi » Dame Mbodj va rejoindre le Pastef 

GO: « So Allah diabi » Dame Mbodj va rejoindre le Pastef 

Aux dernières législatives il a failli être député. « Moins 5 », Dame Mbodj était …