Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64

GO : Babacar Mar, un invité…à éviter 

Quand nos télés se ressemblent de plus en plus, et que beaucoup d’entre elles ne donnent  même plus la peine de concocter des programmes  du week-end, il n ‘y a aucun secret particulier.
C’est  que tout simplement, es invités de qualité se font rares, pour laisser la place à  des « bodio-bodios », en quête de notoriété , des seconds couteaux qu’on n’a guère besoin de supplier pour combler les trois.
Pourquoi les grands invités se débinent-ils, à cette allure ? Il y a plusieurs raisons à cela. Les uns, par peur de s’attirer les foudres de Big Mak en dérapant sur des sujets aussi délicats que celui du 3ème mandat (interdit aux moins de 75 ans), ou fuir des affaires compliqués comme celle du Premier Ministre à nommer, qui va bientôt durer un an,  sans explication rationnelle.
C’est  ainsi que le choix du menu fretin est donc  devenu inévitable, avec des personnages hauts en couleurs de la trempe de  Babacar Mar, un petit responsable politique qui ressemble beaucoup à son maître  sur de nombreux plans.
L’insulte à  la bouche (à la place d’arguments solides), l’homme commence à se faire connaître des Sénégalais en squattant tous les plateaux de télé avec le même discours ordurier qui consiste à insulter l’opposition, et surtout braquer sa mitrailleuse sur le boss du Pastef, véritable mouton noir de ses adversaires politiques.
La plupart  du temps,  en  ramenant l’éternelle affaire Adji Sarr sur le tapis, comme s’ils étaient incapables de nous parler d’autre chose.
Par exemple, voici un petit extrait des derniers exploits préférés de Babacar, que je vous laisse lire, pour vous faire une idée des prouesses : « Je ne parlerai pas trop de Ousmane Sonko, car quand quelqu’un se jette dans une poubelle, il n’y a pas lieu de parler de lui », Sic.
Et si je vous apprenais moi, que c’est le même Babacar Mar à  qui on reproche d’avoir….une de ses élèves ?
« Koudoo gnémé gar »
SEBE

Vérifier aussi

GO: Dafày yombe trope, Ya Imam !

Ça avance,  ça avance grave, même.  Rien n’est gratuit. Tout  se paye, tôt ou tard, …