go goita

GO: Bamako ferme ses portes … à Dakar

Ça va être compliqué, comme disent maintenant nos jeunes,  quand ils sont affrontés à des problèmes difficiles ou insolubles.  Suite en effet, à la décision de fermeture des frontières avec le Mali par la Cedeao pour une durée indéterminée, tout le monde est sur le qui-vive.

Les Sénégalais établis au pays Bambara et qui font la navette entre Dakar et Bamako, tout comme les  Maliens qui font le sens inverse, pour du commerce ou des raisons familiales. Mais  quand des compagnies internationales comme Air France,  essayent encore de faire du forcing en assurant une  liaison quotidienne Paris- Bamako à leurs risques et périls, d’autres plus timorées ou plus prudentes, préfèrent attendre un peu, pour y voir plus clair.

C’est le cas d’Air Sénégal qui a annoncé la suspension des liaisons de et vers Bamako depuis avant-hier. Ses clients concernés par une annulation de vol à destination de la capitale malienne, pourront bénéficier d’un avoir valable un an, ou alors  demander un  remboursement auprès de la compagnie. Dans le même ordre d’idées, Air Sénégal invite ses passagers à contacter son service client, ou à se rapprocher de leur agence de voyage, pour tout renseignement complémentaire.

Il n’y a tout de même pas que le ciel qui risque de souffrir de ces inconforts. Le rail et la route sont également touchés par les mesures de la Cedeao, et du Mali qui a convoqué  la réciprocité: jusqu’à nouvel ordre, nul ne pourra franchir la frontière entre le Sénégal et le Mali car elle est déjà fermée.

Qui parlait encore de panafricanisme efficient?

 

Sébé

A propos de Mor Fall

Check Also

IMG 20220119 WA0049

« La question qui fâche la classe politique Daroise » Par Oumoul Diallo*

Suis-je un pion dans un jeu politique où je suis réduite en promesse électorale ? …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rewmi Actu

GRATUIT
VOIR