Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64

GO: «Juliana que mala eres!»

«Juliana que mala eres» (quelle mauvaise fille, que cette Juliana), c’est le titre du fameux tube du salsero Eno Lopez, datant des années 2000.

Mais comme nous comptons encore beaucoup de nostalgiques dans ce pays, il y en a qui ont eu l’idée de  nous remettre la chanson au goût du jour, en nous proposant de nous rappeler d’autres  « Juliana », comme vient de le faire  ce magistrat politique  « promotionnaire » du leader de Pastef, qui ne doit pas être un ami proche.

Publicités

Vous savez ce que gauchement il nous propose, le brave homme ? Simplement de demander à Ousmane Sonko qui était cette Juliana qu’ils connaissaient tous les deux à l’époque, et quelles étaient leurs relations.

Pourquoi cette proposition qui sent la manipulation a 1000 lieues ? Pour tirer exactement quoi de la réponse ? En tout cas,  si c’est pour insinuer que le boss était un coureur de jupons (ce qui  expliquerait peut être l’affaire Adji Sarr), ce serait doublement  peine perdue.

D’abord parce que ces « garouwale » fétides n’honorent en général pas leurs auteurs, ensuite parce que presque tous les  étudiants aiment bien draguer. C’est   inhérent à l’âge et au contexte et c’est le contraire qui aurait étonné.

Sauf  peut-être, pour les étudiants façon « genre »  ou les allergiques aux filles, comme on dit maintenant. Rien de nouveau sous les cieux, en définitive. Intéressons-nous plutôt au niveau des débats qui doivent être élevés, et ne voulons pas au ras des pâquerettes. C’est de la politique politicienne malsaine pour la jeunesse de demain.

Sebe

Vérifier aussi

GO: Avec Dio, c’est le temps des vacances 

Ouf ! Ce sera toujours ça de gagné ! Avant la venue des patriotes (militants …