Go: On change une équipe qui … ne gagne pas (BBY)

A présent, les dés sont jetés. Et les premiers à s’en rendre compte seront  certainement les gars de BBY qui, à leurs dépens, auront appris que des élections ne sont jamais gagnées d’avance, même si elles ne sont que municipales.

Qui l’eut cru ? Quand  les Farba  Ngom, Diouf Sarr et les Cheikh Ba jetaient l’argent par la fenêtre en pavant les rues de la capitale de billets de banque, ils faisaient beaucoup d’heureux. Mais s’ils s’étaient  doute un seul instant que ces  pratiques désuètes et  nauséabondes allaient se retourner contre eux, sans doute ils auraient  change de fusil d’épaule.

Publicités

Triste, mais c’est la réalité. D’aucuns disent  qu’on ne peut plus truquer les élections au Sénégal, mais ils auraient également pu ajouter que désormais  on ne peut non plus compter  sur le seul pouvoir du fric, pour acheter des votes et des consciences.

 

Sebe

Vérifier aussi

GO: A son tour, Guèye l’original se casse 

C’est vrai. Avec toutes ces histoires qui ont précédé la présidentielle et le départ plutôt …