Inondations: L’Assemblée nationale entre en action

L’hémicycle va réunir le Bureau de la représentation nationale ce mardi 15 septembre 2020, pour examiner conformément aux dispositions de l’article 49 du Règlement intérieur, les modalités de la mise en œuvre d’une Mission d’information représentative de toutes les sensibilités de l’Assemblée nationale (Majorité, Opposition, Non-inscrits). Ce, «pour permettre aux Députés de mener à bien les missions qui leur sont dévolues, notamment dans des situations exceptionnelles, comme celle qui prévaut aujourd’hui, dans plusieurs parties du Sénégal ».

Publicités

Moustapha Niasse et ses camarades indiquent que cette Mission d’information sera précédée de travaux au sein d’une intercommission composée de la Commission des Finances et du Contrôle budgétaire, de la Commission de l’Aménagement du Territoire, de l’Urbanisme, de l’Habitat, des Infrastructures et des Transports, de la Commission du Développement durable et de la Transition écologique, et de la Commission de la Santé, de la Population, des Affaires sociales et de la Solidarité nationale.

«Le dossier des inondations charrie naturellement une forte et légitime  émotion, mais il convient de projeter un  regard lucide sur les solutions structurelles et les urgences de l’heure, dans un contexte où le fléau a gagné plusieurs pays situés dans différents continents, avec une ampleur autrement plus importante. Les manifestations du dérèglement climatique ne sont guère une vue de l’esprit », indique l’institution parlementaire dans son document.

Pour rappel, beaucoup d’interrogations ont été portées sur l’utilisation des 767 milliards de francs Cfa du plan décennal de lutte contre les inondations. Le député Ousmane Sonko,  pour sa part, avait déclaré mercredi, que la meilleure manière d’enterrer une affaire, c’est d’ouvrir une enquête parlementaire.

Vérifier aussi

Santé: L’évolution rapide de la grippe aviaire fait craindre une « pandémie sévère »

L’évolution rapide de la grippe aviaire inquiète les autorités et les scientifiques. L’OMS a fait …