Inquiétude dans le petit commerce: Après Auchan, China Mall débarque au Sénégal

Dakar a accueilli le « China Mall », le plus grand centre commercial chinois. Cette grande surface a rapidement attiré des dizaines de milliers de clients quête de bonnes affaires. Cependant, ce sont les activités des petits commerçants Sénégalais qui risquent d’en pâtir. 

Publicités

En dépit des prix attractifs, de nombreux clients reconnaissent que la qualité des produits du « China Mall » n’est pas toujours à la hauteur de leurs attentes. Un client cité par senegal-export.com admet que « les produits made in Sénégal n’ont rien à envier aux produits chinois ».

Acheter un produit de moindre qualité à un prix réduit peut finalement coûter plus cher sur le long terme si celui-ci doit être remplacé rapidement.

Il faut souligner également que l’arrivée du « China Mall » suscite des inquiétudes chez les petits commerçants qui dénoncent une concurrence déloyale.

En effet, les autorités ont laissé les Chinois envahir le marché et beaucoup d’entre les petits commerçants devront s’aligner niveau prix au risque de disparaître tout bonnement. Même les importateurs de produits Chinois craignent pour l’avenir de leur business. 

De nombreux entrepreneurs locaux sont d’ailleurs confrontés à des défis similaires, avec une concurrence accrue et une pression sur les marges.

L’ouverture du « China Mall » et l’arrivée de ses produits soulèvent moult interrogations sur l’avenir des petits commerçants et entrepreneurs sénégalais.

Face à cette concurrence, les acteurs locaux devront redoubler d’efforts pour proposer des produits et services de qualité, et peut-être repenser leurs stratégies commerciales afin de résister sur le long terme.

Si l’ouverture du « China Mall » apporte une offre alléchante pour les consommateurs en quête de bonnes affaires, elle soulève également des inquiétudes quant à l’impact sur les commerçants et entrepreneurs locaux. Les défis posés par la concurrence des produits chinois à bas prix pourraient nécessiter une réflexion collective sur la préservation et la promotion de la production locale. Ainsi, les autorités, les acteurs économiques et les consommateurs auront un rôle à jouer pour soutenir et valoriser les produits et services « made in Sénégal », garantissant une qualité et une durabilité supérieures.

 

Vérifier aussi

Justice : Le ministre de la justice apporte de nouvelles précisions sur la loi d’Amnesty nouvellement adoptée

Malgré l’annonce d’une loi d’amnistie couvrant les événements survenus de 2021 à 2024, le dossier …