Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Insécurité: Panique aux quartiers « Mbodd » 3 et 4
Insécurité: Panique aux quartiers « Mbodd » 3 et 4

Insécurité à Ouakam: La population des « MAMELLES » sous la panique

L’insécurité est galopante à la cité El Hadj Malick Sy de Ouakam/Mamelles extension 2. Une situation déplorable qui a poussé le collectif des habitants de ce quartier à faire une sortie pour alerter les autorités et dénoncer leur manque de réaction.

L’insécurité est galopante à la cité El Hadj Malick Sy de Ouakam/Mamelles extension 2. Une situation déplorable qui a poussé le collectif des habitants de ce quartier à faire une sortie pour alerter les autorités et dénoncer leur manque de réaction. Censée être sécurisée et très propre, la cité El Hadj Malick Sy de Ouakam/Mamelles extension 2 fait face à des problèmes d’insécurité et d’insalubrité qui hante le sommeil de ses résidents. Excédés par la gravité de la situation (vols à l’arraché, car jacking, agressions, vols dans les maisons en pleine journée, nuisances sonores, etc.), les habitants réunis autour d’un  collectif ont fait une sortie pour interpeller les autorités et dénoncer le manque de réaction.

Certains se disent être très fatigués, parmi eux Astou Sall qui confie et détaille comment cette situation rend leur vie intenable. ‘’On est fatigué. Moi-même j’ai été victime d’agression la fois dernière. On a voulu me voler mon sac, dans ma voiture. Et je ne suis pas la seule. Nous avons la peur au ventre quand nous sortons tôt le matin pour aller au travail ou pour amener nos enfants à l’école’’, dit la porte-parole du jour qui était aux côtés de ses voisins. D’après elle,  l’insécurité dans ce quartier résidentiel, qui a une dizaine d’années d’existence, est en grande partie liée aux occupations illégales des espaces. ‘’Il y a  des  occupations  illégales. Des terrains qui ne sont ni construits ni vendus par leurs propriétaires. Ils les sous-louent à des personnes, ce qui crée beaucoup de problèmes dans ce quartier’’, peste Mme Sall qui demande que l’on se débarrasse du bidonville.

Ainsi, face à la recrudescence de l’insécurité, le collectif des habitants de la cité El Hadj Malick Sy de Ouakam/Mamelles extension 2 a alerté les autorités.


Un courrier a été envoyé, entre autres, à la sous-préfecture des Almadies et à la mairie ; des plaintes collectives ont été déposées au niveau de la gendarmerie. Un changement est réclamé. ‘’Nous continuons à vivre les mêmes problèmes qui se sont d’ailleurs intensifiés. Nous demandons une solution rapide à ce problème qui ne peut plus durer et sommes prêts à collaborer avec les autorités’’,  déclare Astou Sall.

Vérifier aussi

Camp pénal

Camp pénal: Une partie des grévistes de faim suspend sa diète 

Au Camp pénal sis à Liberté 6, les détenus avaient débuté une grève de la …