INSECURITE ALIMENTAIRE Les assurances du CNSA

Souvent, le Sénégal est cité parmi les pays menacés par l’insécurité alimentaire. Hier, en atelier de mise en place du comité technique national pour le suivi du processus d’élaboration, Ali Séga Camara, Secrétaire exécutif du Conseil national de sécurité alimentaire (CNSA), a laissé entendre que le Sénégal s’est doté d’outils lui permettant de faire face.

Publicités

« Le gouvernement du Sénégal s’est doté d’une stratégie nationale de sécurité alimentaire et de résilience (SNSAR), qui est le document de référence pour toutes les actions initiées ou à initier dans le domaine de la sécurité alimentaire et la résilience. Ce document a été validé lors de la deuxième session ordinaire du Conseil national de sécurité alimentaire (CNSA), tenue le janvier 2016, sous la présidence du Premier ministre  Mouhammad Boune Abdallah Dionne », a-t-il souligné au cours de l’atelier. Dans son objectif général, la SNSAR vise  à assurer aux populations sénégalaises, et notamment les plus vulnérables à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle, un accès plus facile et de manière durable, à une alimentation suffisante, sainte et nutritive, avec de fortes capacités de résilience à l’horizon 2035.

A la question de savoir si le Sénégal est sous une menace, Ali Séga  Camara dira « que tant qu’on est dans une zone sahélienne, il faut s’y attendre. Ce que nous pouvons dire, c’est qu’il faut se lever tôt pour éviter cette situation. Mais depuis notre arrivée, le gouvernement se bat pour éviter cette situation. » Il ajoute que « dans le souci de l’opérationnalisation de la SNSAR(2015 et 2035),  le gouvernement  du Sénégal a élaboré le Programme national d’appui à la sécurité  Alimentaire et à la résilience (PNASAR), conformément à l’instruction du 15 janvier  2016 du Premier ministre. »

Ibrahima Khalil DIEME                    

Vérifier aussi

Soutien au pouvoir d’achat des ménages : « 1.600 milliards FCFA débloqués entre 2022 et 2023 » (AKF)

Lors de sa passation de service avec son successeur, Serigne Guèye Diop, le ministre Abdou …