Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64

Israël: Le chef du renseignement militaire israélien annonce sa démission

Le général Aharon Haliva a reconnu sa responsabilité dans l’échec du renseignement qui a conduit au massacre du 7 octobre Le chef d’état-major, le général Herzi Halevi, de sa décision de démissionner de son poste, reconnaissant sa responsabilité dans l’échec du renseignement qui a conduit au massacre du 7 octobre. Haliva avait pris la décision de principe de se retirer dès le début de la guerre, compte tenu des défaillances du renseignement qui ont mené au massacre perpétré par le Hamas. Avec la fin effective des combats à Gaza ces dernières semaines, il a décidé de concrétiser son intention de démissionner.

Dans sa lettre de démission, Haliva a écrit : « La direction du renseignement sous mon commandement n’a pas été à la hauteur de la mission qui nous incombe. Je porte en moi ce jour noir depuis lors. Jour après jour, nuit après nuit. Je porterai à jamais l’horrible douleur de cette guerre. » Il a ajouté : « Je demande à quitter mes fonctions et à me retirer de Tsahal, une fois la phase d’enquête terminée et après la nomination d’un nouveau chef du renseignement militaire. »

Publicités

Une semaine et demie après le début du conflit, Haliva avait reconnu l’échec de l’attaque surprise, déclarant : « Nous n’avons pas été à la hauteur de notre mission la plus cruciale. En tant que chef du renseignement militaire, j’endosse l’entière responsabilité de cet échec ». Il avait souligné lors de ses visites dans les unités du renseignement : « J’ai constamment rappelé que cette guerre a débuté par une défaillance du renseignement. Sous mon commandement, le renseignement militaire n’a pas réussi à donner l’alerte concernant l’attaque terroriste menée par le Hamas ».

Depuis le 7 octobre, l’ampleur de l’aveuglement du renseignement sur la situation dans la bande de Gaza est apparue clairement, celui-ci n’ayant pas su interpréter correctement les signes annonciateurs de l’attaque imminente. La nuit fatidique entre vendredi et samedi, Haliva, alors en vacances à Eilat avec sa famille, n’a pas été inclus dans la consultation de haut niveau qui s’est tenue.

En novembre, le chef d’état-major Herzi Halevi avait évoqué l’échec du renseignement précédant l’attaque surprise du Hamas, affirmant : « Tsahal et le renseignement ont échoué le 7 octobre, mais il serait inapproprié que les commandants de Tsahal se préoccupent actuellement des questions de responsabilité, nous devons nous concentrer sur le combat ». Quelques mois avant le début de la guerre, lors d’une confrontation avec Haliva, le général Shai Kelfer, commandant de la division du Golan, l’avait mis en garde sur l’insuffisance des forces pour faire face à une attaque surprise. Haliva avait alors rejeté ses propos, affirmant que si aucune alerte précoce n’était donnée, lui-même et tout l’état-major pourraient démissionner.

Vérifier aussi

Haïti : Trois (03) personnes dont un couple de missionnaires américains tuées par des gangs

La Maison Blanche a appelé à déployer rapidement une force internationale en Haïti après l’assassinat …