Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64

Journée Mondiale du Livre: Les jeunes se détournent de plus en plus de la lecture 

Le livre, est un outil indispensable dans le développement intellectuel des élèves, n’occupe plus sa place d’antan. Les raisons profondes de cette crise de la lecture sont à chercher dans le milieu scolaire et même universitaire. Les élèves ne lisent plus, ce qui impacte leur niveau de langue, avec un français malmené. 

La lecture. Passionnante pour certains apprenants, ennuyeuse pour d’autres. Mais cette nouvelle génération préfère ne prêter plus aucune attention à la lecture. Elle préfère largement les autres procédés d’apprentissage, plus faciles et qui requièrent certainement moins d’effort tels la télévision et le téléphone qui captivent toute leur attention. La lecture, cet excellent moyen d’acquisition de savoir, de connaissance, a perdu son rôle d’accès à la culture et à la citoyenneté.

Publicités

Aujourd’hui, les jeunes apprenants préfèrent de loin l’image au livre. Tout au plus, ils préfèrent  la lecture numérique qu’ils trouvent plus facile. Les parents d’élèves ne savent plus quoi faire pour inciter les élèves à lire.  Une grande partie des enfants ne lisent plus et peinent à écrire deux phrases sans faute pour cause il néglige les livres, les enfants sont trop absorbés par leur téléphone.

Au collège Abdoulaye Mathurin, les observations des enseignants et des bibliothécaires ont apporté des témoignages sur le sujet. Mr Diouf professeur de français affirme  que les élèves n’ont plus la notion de la lecture. « Les élèves préfèrent consacrer plus de temps à d’autres loisirs, reconnaissent d’après eux, les principaux concurrents du livre. Ce sont les écrans télé ou le téléphone qui est l’élément le plus perturbateur chez ces jeunes. Nous avons des bibliothèques dans notre école mais par jours nous pouvons compter les élèves qui y entrent », a-t-il faut savoir. 

 D’après les élèves les livres n’ont rien d’utile dans leur apprentissage. C’est le cas pour Aissatou  élève en classe de terminale au lycée Blaise Diagne. « En général, les livres qu’on nous propose à l’école ne traduisent pas notre réalité. C’est trop occidental, je ne me reconnais pas dans les histoires qu’ils racontent” a expliqué notre interlocutrice. Marème Soda Diouf un élève en classe de seconde dit retrouver le contenu des livres à la télé. « Nous retrouvons les mêmes faits à la télé,  donc nous ne voyons pas l’intérêt d’acheter un livre et perdre du temps à le lire. Certes il est normal pour un élève de lire les œuvres au programme mais il n’est pas facile lire surtout en cette période où les téléphones portables sont les centres d’intérêt pour tous », a-t-elle ajouté. 

 Fatou Ba 

Vérifier aussi

Mamadou Lamine GUEYE de « XALE YON » tire sur le régime: « On ne dirige pas un pays par des slogans »

La période de grâce pour Diomaye et Sonko est-elle arrivée à sa fin ?  Une question …