Top Infos
Top Infos

« Kogn Bi » du 05 01 2022

« Kogn Bi » du 05 01 2022: Le groupe Meta, la maison-mère de Facebook, a écopé mercredi de deux lourdes amendes totalisant 390 millions d’euros pour violation…La commune de Walaldé étrenne sa radio. Hier mercredi, Moussa Sow, maire de ladite commune et par ailleurs coordonnateur national du PUMA a procédé à son inauguration….En fuite après avoir violenté l’enseignant, le meurtrier de Bassirou Mbaye était activement recherché par les forces de défense et de sécurité.

 

Publicités

Meurtre

En fuite après avoir violenté l’enseignant, le meurtrier de Bassirou Mbaye était activement recherché par les forces de défense et de sécurité.
Instituteur en service à l’école élémentaire Théophile-Turpin de la commune de Ndiaffate, près de Kaolack, où il tenait une classe de CM2, Bassirou Mbaye a succombé à ses blessures mardi à l’hôpital de Fann, où il a été transféré après avoir reçu de violents coups de gourdin. Dans la nuit du 22 au 23 décembre 2022, M. Mbaye a eu une altercation avec un voisin conducteur de mototaxi ‘’Jakarta’’. Evacué d’urgence à l’hôpital régional El-Hadji-Ibrahima-Niass de Kaolack, il a été référé à Dakar, à cause de son état de santé jugé alors ‘’très critique’’.

UDEN

Dans un communiqué de presse,  le bureau de l’UDEN dénonce le fait que depuis quelques temps des énergumènes trouvent le plaisir de commettre des agressions sur les enseignantes et enseignants qu’ils sont. «L’acte de trop est  celui  qui vient d’ôter  la vie à notre collègue Bassirou Mbaye de l’école élémentaire de Ndiaffate. L’UDEN s’incline devant la mémoire de ce soldat du savoir mort au front », a-t-elle écrit.  Toutefois, elle exige que l’auteur de cet effroyable assassinat soit recherché et  puni à la hauteur de son acte  lâche  et ignoble.

Incendie

« J’ai reçu un appel des habitants du quartier pour m’informer de l’incendie à l’école Tripano2. Quand je suis arrivé sur les lieux en compagnie de mon adjoint, on a trouvé quelques parents d’élèves sur place (…). Mais ils n’ont pas pu sortir les tables bancs à cause des flammes avant l’arrivée des sapeurs-pompiers’’, a confié Demba Ngima Doucouré.

Avant-hier, aux environs de 15 heures, les éléments de la Brigade des sapeurs-pompiers de Kédougou ont été alertés pour un cas d’incendie qui a ravagé une cinquantaine de  cases au village aurifère de Bantako, une localité  située dans la commune de Tomboronkoto.
Selon le commandant de la Brigade régionale des sapeurs-pompiers de Kédougou,  l’origine de l’incendie est en rapport avec les feux de brousse notés dans la zone pendant cette période.

Amende

Le groupe Meta, la maison-mère de Facebook, a écopé mercredi de deux lourdes amendes totalisant 390 millions d’euros pour violation du règlement européen sur les données (RGPD), a annoncé le régulateur irlandais, qui agit au nom de l’Union européenne.
La Commission irlandaise pour la protection des données (DPC) a précisé que Meta avait violé « ses obligations en matière de transparence » et se fondait sur une base juridique erronée « pour son traitement des données à caractère personnel à des fins de publicité » ciblée. Cette sanction fait suite à l’adoption début décembre de trois décisions contraignantes du comité européen de la protection des données (CEPD), le régulateur européen du secteur.

Amende (Bis)

L’association de défense de la vie privée Noyb, à l’origine des trois plaintes contre le groupe, avait accusé Meta de réinterpréter le consentement « comme un simple contrat de droit civil« , qui ne permet pas de refuser la publicité ciblée.
En octobre 2021, l’autorité irlandaise suggérait une amende de 26 à 36 millions d’euros pour défaut de transparence. La Cnil française et d’autres régulateurs avaient exprimé leur désaccord avec ce projet de sanction, jugé beaucoup trop faible. Ils avaient demandé au CEPD de juger le différend, et ce dernier leur a donné raison sur la question de la base juridique. L’association Noyb s’est félicitée mercredi d’une décision qui, estime-t-elle, forcera Meta à mettre en place « une option de consentement oui/non » pour l’utilisation des données personnelles de ses utilisateurs, faute de quoi l’entreprise « ne peut pas utiliser leurs données pour une publicité personnalisée ». Meta se dit « déçu » des décisions et a indiqué son intention de faire appel.

Requête des avocats de PAN

Les avocats du journaliste, Pape Alé Niang sont déterminés à obtenir la mise en liberté provisoire de leur client. Après le rejet de leur demande par le maître des poursuites, avant-hier, les robes noires viennent d’introduire une nouvelle demande de mise en liberté provisoire du patron de Dakar Matin sur la table du juge du deuxième cabinet. A noter que plusieurs organisations se sont mobilisées pour exiger la libération sans condition du mis en cause.

Walaldé

La commune de Walaldé étrenne sa radio. Hier mercredi, Moussa Sow, maire de ladite commune et par ailleurs coordonnateur national du PUMA a procédé à son inauguration. S’exprimant à cette occasion, Moussa Sow a fait montre de toute sa satisfaction avant d’expliquer : « au cours de l’année 2022, nous avons pu à la fois obtenir l’autorisation de l’Artp pour la fréquence 100.0. Et grâce au fond de concours, nous avons pu réaliser ce siège dont nous avons procédé à son inauguration ». Selon lui, cette radio est aujourd’hui une infrastructure de communication de premier ordre dans l’île à Morphil. C’est une radio d’intégration pour Walaldé et ses environs. Par ailleurs, le maire de Walaldé a été en conclave avec la jeunesse des 22 communes du département de Podor. C’est pour préparer la candidature de Macky Sall pour la prochaine élection présidentielle.  « Il n’y a pas de doute le président Macky Sall est notre candidat. Il y’a une feuille de route à suivre et ce 4 janvier 2022 marque le point de départ jusqu’en février 2024 », a dit le coordonnateur national du PUMA.

Marche contre Sonko

Les étudiants et élèves de Ziguinchor ont choisi la rue et un concert de casseroles pour signifier à leur maire de ville, Ousmane Sonko, leur opposition à son refus de prendre en charge le loyer d’un immeuble à usage de résidence étudiante au profit de ressortissants de Ziguinchor  note Senego. Les étudiants ressortissants de la région de Ziguinchor ne sont pas contents des autorités municipales, notamment Ousmane Sonko. Menacés d’expulsion de leurs logements, ils dénoncent l’inaction de la mairie qui n’a pas respecté ses engagements financiers vis à vis de leur bailleur.

 

Vérifier aussi

Ndella Madior Diouf

Urgent ! Affaire Ndella Madior: Du nouveau dans l’affaire de la Pouponnière

L’affaire de la pouponnière de Ndella Madior Diouf qui avait secoué la toile connait une …