Top Infos
Top Infos

« Kogn Bi » du 08 02 2023

« Kogn Bi » du 08 02 2023: Le second round du dossier de diffamation opposant le juge Souleymane Téliko au président du Groupe Avenir communication, Madiambal Diagne n’a pas pu se jouer, ce mardi 7 février….Deux étudiants sénégalais établis à Kahramanmaraş Maraş, en Turquie, sont parmi les blessés, suite à l’effondrement de leur immeuble causé par le séisme de magnitude 7,8…..

 

Cheikh Mouhamadou Mahi Niass  condamne l’assassinat de pèlerins

Le Khalife de Médina Baye, Cheikh Mouhamadou Mahi Niass a condamné l’assassinat de pèlerins nigérians en route vers la cité religieuse de Kaolack. “Un tel acte est aux antipodes des recommandations du Saint Coran qui, en sa sourate 5, verset 35, dispose que ‘’Quiconque tue un être humain non convaincu de meurtre ou de sédition sur la terre est considéré comme le meurtrier de l’humanité toute entière’’ », déclare le guide religieux dans un communiqué. « Quiconque sauve la vie d’un seul être humain est considéré comme ayant sauvé la vie de l’humanité toute entière », a-t-il poursuivi. Le guide religieux a lancé un appel aux gouvernements de la sous-région à veiller, « conformément aux engagements souscrits dans le cadre de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), à l’adoption et la mise en œuvre effective de mesures propres à éradiquer le terrorisme dans la région », et à garantir « la libre circulation des personnes et des biens, dans la sécurité ».

 Des sénégalais parmi les blessés en Turquie

Deux étudiants sénégalais établis à Kahramanmaraş Maraş, en Turquie, sont parmi les blessés, suite à l’effondrement de leur immeuble causé par le séisme de magnitude 7,8. L’information a été donnée par Moctar Sow, président de la Fédération des Sénégalais de Turquie. Toutefois, il rassure qu’ils se portent bien ». « Ils sont en train de quitter là-bas pour aller à Ankara. Ils attendent juste les bus qui doivent les convoyer. Par contre, ils ont perdu tous leurs bagages qui étaient dans leurs campus », a-t-il fait savoir. Inquiets face à cette situation, les Sénégalais vivant dans le pays de Erdogan ont saisi le président de l’Ong Horizon frontière lancent un appel aux autorités sénégalaises. « La psychose est générale et la plus part des gens ont dormi à la belle étoile pour se protéger alors qu’il fait actuellement très froid », a déclaré Boubacar Sèye. Qui a ajouté : « C’est la raison pour laquelle, nous invitons l’Etat du Sénégal à mettre à la disposition de nos compatriotes un numéro vert ». Pour M. Sèye, il faudra mettre en place une cellule de crise pour les familles ne se reste que pour apporter une aide spécifique dont ils ont besoin.

Le procès Téliko à Madiambal Diagne renvoyé

Le second round du dossier de diffamation opposant le juge Souleymane Téliko au président du Groupe Avenir communication, Madiambal Diagne n’a pas pu se jouer, ce mardi 7 février, devant la Cour d’appel de Dakar. La juridiction a décidé de renvoyer l’affaire jusqu’au 21 février prochain. Ce, au motif que les avocats du magistrat ont formulé cette demande de report, puisqu’étant absents à l’audience. En fait, les avocats de la défense avaient interjeté appel suite à la sanction infligée à leur client en première instance. En premières instance, Madiambal Diagne avait été reconnu coupable de diffamation au préjudice de l’ancien patron de l’Union des magistrats sénégalais (UMS). Ceci, avant qu’il n’écope d’une peine de 3 mois ferme, en sus de verser une amende de 500000 FCFA ainsi que la somme de 5 millions de FCFA à titre de dommages et intérêts, le 17 juin 2021.  Le tribunal correctionnel de Dakar avait, également, prononcé la publication de la décision dans les journaux à ses frais sous astreinte de 100.000 FCFA par jour de retard.

And Gueusseum annonce 96 heures de grève

Après leur Assemblée générale tenue aujourd’hui à Rufisque, les agents de la santé ont décidé d’observer 96 heures de grève et une cessation de toutes activités du Programme élargi de vaccination (PEV). Ces éclairages viennent de Sidya Ndiaye, membre du mouvement And Gueusseum. « Nous avons démarré, aujourd’hui, notre plan d’action. Et ce 10e plan d’action a comme particularité de corser la dose, c’est-à-dire, au lieu de 24 h ou 48 heures de grève, on va augmenter le volume pour aller jusqu’à 96 heures de grève, à partir de ce mardi jusqu’à vendredi. Le 14 février également, nous avons prévu de faire une cessation totale des activités, notamment sur le Programme élargi de vaccination, avec la remise du matériel de vaccination et des intrants au ministre de la Santé et de l’Action sociale, quitte à voir ce qu’elle doit en faire », a-t-il précisé

Un enseignant meurt en plein cours à Tamba

La communauté éducative de Tambacounda est sous le choc avec la disparition brutale d’un des leurs en service à l’école élémentaire du village dans la commune de Balla. Waly Sène, âgé d’une quarantaine d’années et originaire de Fatick, devait recevoir la commission ce mardi. Loin de se douter qu’il avait rendez-vous avec la mort, il démarre les cours avec ses potaches en attendant l’arrivée des membres de la commission. Mais il a été victime d’un malaise vers 8h. Informés par les élèves, les villageois ont rappliqué dare-dare sur les lieux. Évacué, au centre de santé de Bala, il a fini par rendre l’âme avant consultations.

 

Un homme s’immole par le feu

Un homme s’est immolé par le feu, hier mardi, devant le consulat du Maroc à Madrid, ont indiqué à l’AFP des sources policière et diplomatique, sans pouvoir indiquer les motivations de son acte. Selon un porte-parole des services d’urgences, l’homme « gravement brûlé », a été pris en charge à l’hôpital madrilène de La Paz. Cet homme s’était « immolé par le feu devant le consulat marocain » mais sans être en mesure de fournir davantage de détails. « On n’a aucune idée des raisons qui l’ont poussé à faire cela. C’est arrivé très vite, les secours sont arrivés très vite », a expliqué pour sa part l’ambassade du Maroc en Espagne à l’AFP. « Il n’y a eu aucun contact avec le consulat, ça s’est passé devant le consulat », a-t-elle ajouté. Des médias locaux affirment que cet homme serait un Marocain d’une quarantaine d’années, ce que l’ambassade n’était pas en mesure de confirmer. « Je l’ai vu courir et il y avait des gens derrière lui qui essayaient de lui retirer ses vêtements » en feu, a raconté à la télévision publique espagnole un témoin des faits prénommé Rachid, qui a aussi dit avoir vu un homme courir avec un extincteur pour tenter d’éteindre les flammes. « Vu comment les flammes partaient de sa tête, je pense qu’il s’était versé de l’essence sur lui », a-t-il encore indiqué.

 

 

À propos Mor Fall

Vérifier aussi

flammes

Emeutes à Dakar : Rufisque, Pikine, Ucad, Guédiawaye : en feu et en flammes

La situation reste toujours tendue dans le département de Dakar. A Pikine après le verdict …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :
Rewmi Actu

GRATUIT
VOIR