Le juge lui impose l’omerta

Les journalistes n’entendront plus parler de Ndèye Khady Ndiaye, la propriétaire du salon de massage “Sweet Beauté”, et pour cause.

Le juge du 8e cabinet, Mamadou Seck en charge du dossier de l’affaire du présumé viol, lui a imposé le silence.

Le magistrat instructeur lui interdit désormais de ne plus parler publiquement de l’affaire Adji Sarr-Sonko jusqu’à la fin de l’instruction.

Le juge lui a aussi interdit d’exercer toute activité liée au salon de beauté et de massage.

Le juge lui a également ordonné de venir signer chaque vendredi au registre du juge d’instruction pour confirmer sa présence sur le territoire national.

Check Also

Pour avoir manqué ses devoirs: Une mère poignarde sa fille de 6 ans à la tête

Dimanche, un père de famille s’est rendu aux urgences de l’hôpital de Marseille (France) avec …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rewmi

GRATUIT
VOIR